décembre 07, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

RAMADAN à Mayotte : quelques recommandations nutritionnelles pour rester en bonne santé

14h45:

ramadan 1

Communiqué de l’ARS-OI

A Mayotte, la communauté musulmane se prépare à vivre le mois du Ramadan, qui se tiendra du 6 mai au 5 juin 2019. Durant ce mois, les modes alimentaires sont complètement modifiés : alimentation généralement plus riche en sucre et en graisses, alternance entre jeûne et excès alimentaires nocturnes, apports alimentaires très importants sur des laps de temps courts. Parallèlement, de nombreuses compétitions sportives ont lieu pendant le Ramadan sur le territoire mahorais (football, handball, basket…). Aussi, l’ARS Océan Indien, avec le soutien du Comité régional olympique et sportif (CROS) de Mayotte et du réseau Rédiab Ylang, publie une liste de conseils nutritionnels pour rester en bonne santé durant le Ramadan.

▬ Repères alimentaires

Pour jeûner sans danger pour la santé, certains repères simples peuvent être suivis :

  • A la rupture du jeûne, essayez de maintenir et répartir l’apport alimentaire sur 3 repas : Foutourou / Foutari, après Tarawih, et Tsahou
  • Pendant la période autorisée, buvez régulièrement et par petites quantités (eau, thé sans sucres ajoutés, jus de citron fait maison, eau de coco…)
  • Variez autant que possible les repas : mangez de tout, en quantités adaptées, en privilégiant les aliments non transformés bénéfiques à notre santé (fruits, légumes, poissons, féculents…)

▬  Recommandations sportives

De manière générale, il est recommandé d’éviter de pratiquer une activité physique à jeun, surtout de forte intensité. En effet, cela peut présenter des dangers (hypoglycémie, déshydratation, perte de force ou bien encore malaise, sur-épuisement, ….). En cas de pratique d’une activité physique pendant le Ramadan, il est préconisé de l’adapter selon les règles suivantes :

  • Privilégier une pratique à la tombée de la nuit, dès que vous pouvez vous hydratez,
  • Privilégier les activités 2 à 3 heures après le Foutari (exemple : prière du Tarawih, marche 30

    minutes au minimum…),

  • Favoriser les activités de faible à moyenne intensité,
  • Bien s’hydrater progressivement dès le coucher du soleil,
  • Juste après l’activité, manger un fruit et un produit laitier maigre pour restaurer la glycémie,
  • Si vous pratiquez en journée, favorisez les activités dans des lieux ombragés,
  • Se laisser un temps d’adaptation la première semaine du Ramadan en limitant la pratique

    (diminution de la condition physique au cours du mois du Ramadan, visible les deux premières semaines),

  • Bien s’échauffer puis s’étirer au terme de l’effort pour éviter les accidents traumatiques (tendinite, déchirure, claquage),
  • S’arrêter au moindre signe de faiblesse.

Vigilance !

En cas de pathologie particulière, et notamment de maladies chroniques (comme le diabète), il est recommandé de demander conseil à son médecin pour faire le point sur les précautions à prendre, et adapter éventuellement vos prises médicamenteuses.

Articles associés