Top pub
Top pub

Quand les nuisances sonores favorisent les cambriolages

13h56 :
vu-meter-70433_640
Samedi soir, un débit de boissons autorisé par la mairie de Mamoudzou à organiser une soirée, a, de 19 heures à 00h30, fait exploser les décibels à Cavani. Le son s’est propagé à des centaines de mètres, contraignant les riverains à se calfeutrer ou à quitter les habitations. Ce qui a fait l’affaire des délinquants sur le qui-vive qui se sont alors précipités vers les maisons abandonnées, aux 100 Villas notamment, pour entrer par effraction.

4 maisons ont ainsi fait l’objet de visites, dont deux tentatives avortées et 2 réussies, pour un préjudice pas encore estimé. Encore une fois, l’absence de respect de la règlementation en matière de bruit et ce, malgré un arrêté préfectoral extrêmement clair, a des conséquences qui vont au-delà de la seule nuisance sonore. La brèche grande ouverte par les contrevenants permet aux cambrioleurs de camoufler le bruit qu’ils occasionnent en forçant les habitations de facto abandonnées.

Articles associés