Top pub
Top pub
Top pub

Amir, pris en otage à Bouyouni

09h33 :

Capture d’écran 2015-10-05 à 10.53.56
Depuis plusieurs semaines, les habitants de Bouyouni revendiquent des terrains appartenant à des villageois extérieurs à la commune. Barrages, saccages de plantations, tout a été fait pour décourager les exploitants et les pousser au départ. Les tensions sont loin d’être retombées puisque ce week-end, un voulé organisé sur l’une des parcelles en question a dégénéré en prise d’otage.

Des habitants de Bouyouni se sont réunis samedi pour partager un voulé, organisé sur l’un des terrains qu’ils revendiquent. Dépêchée sur place, la gendarmerie a procédé à un contrôle d’identité et une personne en situation irrégulière a été interpelée par les mobiles, positionnés en seconde ligne. Les participants au voulé n’ont pas apprécié l’arrestation et s’en sont pris aux forces de l’ordre en les caillassant, blessant légèrement un militaire et endommageant des véhicules. Quelques instants plus tard, Amir, un quinquagénaire de Mtsahara et propriétaire d’une parcelle est arrivé pour s’occuper de ses zébus. C’est à ce moment qu’il s’est retrouvé confronté à une foule en colère qui l’a attrapé et jeté dans un trou et en quelques secondes, il est devenu une monnaie d’échange : l’étranger en situation irrégulière contre le propriétaire terrien. Après de longues heures d’inquiétude, Amir a été retrouvé par la gendarmerie, seul sur le bord d’une route. Si les auteurs de ce chantage ne prennent pas la mesure de leur acte, ce n’est pas le cas du procureur de la République, Joël Guarrigue, pour lequel l’affaire est extrêmement sérieuse.

Retrouvez plus d’informations dans le JT de 19h00 sur KTV. Le « Temps de parole » consacré au témoignage de la victime sera retransmis après le journal, à 19h35.

Articles associés

1 Comment

  1. Pingback: Prise d’otage à Bouyouni | Portail d'information générales sur les Iles de l'Océan Indien et l'Afrique

Comments are closed.