octobre 22, 2018

Top pub
Top pub
Top pub

Préavis de grève générale suite aux violences qui se multiplient

19h30:

greve generale

L’intersyndicale de Mayotte, UI CFDT, UDFO, CGTMa et CFE-CGC appelle à une mobilisation générale pour une grève illimitée à Mamoudzou place de la République à partir du 20 février 2018, « réunissant l’ensemble des parents d’élèves de Mayotte, l’ensemble des salariés du public et du privé afin de dénoncer la fermeture de plusieurs établissements scolaires et l’arrêt des transports scolaires dû à l’insécurité qui règne à Mayotte et qui provoque l’anarchie au sein de notre Ile. »

Les syndicats exigent « la présence permanente des forces de l’ordre devant les établissements qui sont assujettis aux problèmes de violence (lycée de Kahani, lycée de Tsararano, Cité du Nord, LP Kawéni, lycée Kawéni nord, lycée Bamana, collège de Dembéni, lycée de Passamainty).

Nous exigeons la mise en application immédiate des engagements pris lors de la signature du protocole de fin de conflit du droit de retrait et de reprise du travail du 29 janvier 2018 entre l’Etat, le syndicat de transporteurs STVTM, le conseil départemental de Mayotte, le syndicat FO Transport logistique, SAS Matis, les représentants du personnel de la SAS Matis, GIE TAMA YA LEO NA MESSO et les représentants GIE TAMA YA LEO NA MESSO, avec les modifications que nous avons intégré à la plate-forme revendicative référée ci-dessous.

Article 7 : Nous exigeons l’embauche des 50 médiateurs et 1 contrôleur de zone pour le renforcement du hub de Kahani par l’autorité organisatrice et le gestionnaire de marché.

Article 10 : Tous actes d’incivilité sur le réseau de transport, le gestionnaire du marché s’engage à adapter le plan de transport afin d’éviter le lieu d’incivilité.

Article 11 : Tous actes d’incivilité (caillassage, bagarre dans les bus, etc.) sur le réseau de transport engendrent un droit de retrait le lendemain.

Article 12 : Dans l’urgence, l’autorité organisatrice de transport et le gestionnaire du transport s’engagent à mettre en place 2 équipes de sureté mobiles.

Article 13 : Tout véhicule opérant sur le réseau Halo qui sera immobilisée à cause d’incivilités conservera ces prestations financières de son service de réseau Halo jusqu’à la réparation de ce dernier.

Article 5 : L’autorité organisatrice s’engage à mettre en place des équipes de sureté Mobile. »

Articles associés