septembre 30, 2020

Top pub
Top pub

Motion de l’ordre des avocats de Mayotte quant aux menaces pesant sur leur consoeur Marjane GHAEM

10h30:

Capture d’écran 2019-01-22 à 10.39.44

Motion de l’ordre des avocats de Mayotte

L’Ordre des Avocats de Mayotte, réuni en son Conseil,

Connaissance prise d’une publication parue le 20 décembre 2018 sur Facebook visant Marjane GHAEM, avocate au sein de ce Barreau comme « complice de la colonisation comorienne, malgré les messages clairs envoyés publiquement lors de l’émission de [sic] Kalaoidala ».

Connaissance prise des commentaires de cette publication dont certains appellent au meurtre et d’autres au viol de notre consœur,

Rappelle que la défense de tous et particulièrement des plus vulnérables, indépendamment de toutes considérations d’ordre politique, religieux, philosophique, social, constitue le devoir et l’honneur de tous les avocats,

Affirme son soutien à l’avocate ainsi attaquée,

Rappelle les principes de base relatifs au rôle du Barreau adoptés par le huitième congrès des Nations Unies qui font obligation aux pouvoirs publics de veiller à ce que les avocats « puissent s’acquitter de toutes fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue ».

Demande aux autorités de rappeler publiquement la légitimité de l’action professionnelle des avocats et l’inconditionnalité de l’accès au conseil et à la défense,

Demande au Ministère Public d’ouvrir une enquête en vue d’identifier les auteurs de ces menaces, s’engage à être présent aux côtés de Marjane GHAEM dans toute procédure qu’elle déciderait d’initier.

Articles associés