Top pub
Top pub

Mort à Sada, la FSU communique

 FSU

Tragédie à Sada 

La FSU Mayotte présente ses condoléances et apporte tout son soutien à la famille du jeune de 19 ans décédé des suites d’une bagarre entre bandes aux abords du lycée de Sada. 

Après l’émotion, l’indignation. Il est intolérable et insupportable que les jeunes de Mayotte aient à subir ou à craindre de pareilles violences quand ils se rendent à l’école. Après l’émotion, ce drame interroge sur les difficultés qu’ont certains élèves à trouver des affectations dans un établissement scolaire, qui plus est, proche de leur domicile. Souvenons-nous qu’en 2018 lors des évènements du lycée de Kahani, il avait été remarqué que la limitation des déplacements était souhaitable pour arrêter ces phénomènes de violence. 

Le problème de ces difficultés d’affectations nous rappelle aussi que tous les établissements scolaires sont en sureffectifs ce qui rend l’accueil de tous les jeunes d’autant plus problématiques. 

Ce drame s’est produit alors même que se tenait à Mtsangabeach, la journée d’accueil des nouveaux arrivants. Avant que la procureur de la République ne parte pour le lycée de Sada sur les lieux du drame, il nous avait indiqué que Mayotte ne dispose pas de centres éducatifs pour les mineurs délinquants. 

Ce drame souligne que les besoins en moyens humains et matériels et plus globalement la demande de plus d’état à l’origine du mouvement social de 2018, sont plus que jamais d’actualité à Mayotte.

Articles associés