Top pub
Top pub
Top pub

Mise en place d’une commission d’enquête sur la propagation du moustique tigre

7h

moustiques

L’Assemblée Nationale a annoncé jeudi dernier la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire pour comprendre la propagation es moustiques Aedes (« moustiques tigres ») et des maladies vectorielles (zika, chikungunya, dengue, etc.).

La rapporteure de cette commission sera la députée LREM de Mayotte Ramlati Ali, la Présidente sera Ericka Bareights, député de La Réunion.

Parce que le phénomène est appelé à s’intensifier dans les prochaines années du fait, entre autres, du réchauffement climatique, son objectif est notamment l’évaluation des politiques de prévention et les politiques publiques en matière de lutte contre la propagation de ce moustique et des maladies qui lui sont liées, comme la dengue, le chikungunya, le zika, ou encore la fièvre jaune ou le virus du Nil occidental.
La commission d’enquête, composée de 30 députés, aura aussi pour objectif d’évaluer les recherches, notamment entomologiques, médicales et épidémiologiques sur le sujet.
Son rapport devrait être adopté au plus tard début juin.
Cette commission d’enquête « n’a pas vocation à faire le procès de quiconque, mais bien de regarder avec intelligence et volontarisme l’ampleur de la tâche et des dangers qui sont devant nous », avait précisé la députée en décembre, soulignant la « prolifération intense massive et rapide » de l' »aedes albopictus » (type de moustique tigre, ndlr), considéré comme l’un des principaux responsables des maladies vectorielles.

Articles associés