octobre 22, 2020

Top pub
Top pub

Mayotte toujours une porte d’entrée pour l’Afrique

Immigration

13 burundais et 2 congolaises ont été déposés vendredi soir au port de moroni alors qu’ils venaient de Tanzanie. Ils ont été arraisonnés alors qu’ils tentaient de monter à bord d’un kwassa qui devait les faire échouer sur une plage à Mayotte.
De prime abord, les autorités comoriennes ont cru à une ènième opération de manipulation politique type coup d’Etat dont la paternité serait filée à une opposition.
Mais bien évidemment, la réalité était toute autre, il s’agissait simplement d’une affaire de trafic d’êtres humains dont le patron serait un burundais installé à Bruxelles. Une personnalité comorienne serait son honorable correspondant en Union des Comores .
Or, “l’honorable correspondant” de ce réseau serait entrain de travailler à leur évacuation vers Mayotte” indique une source comorienne proche du dossier.
L’affaire peut paraître banale, pourtant elle relève de réseaux existants qui font de Mayotte une terre privilégiée porte d’entrée pour la France. Une porte bien poreuse à l’entrée et bien fermée à la sortie faisant de l’île une terre d’immigration où 48% de sa population est aujourd’hui étrangère.

Articles associés