octobre 28, 2021

Top pub
Top pub

Mayotte perd une nouvelle fois l’un de ses sages

Le 30 août dernier, le sénateur Marcel Henry s’est éteint ; laissant derrière lui un vide immense. Or, une nouvelle fois, Mayotte est en deuil avec la perte de l’un de ses sages, Bacar Achiraf.

Certes moins connu, il est pourtant l’un des piliers de l’éducation à Mayotte. A ce titre, le président du conseil départemental.

 

« Avec la disparition de Bacar Achiraf, Mayotte perd une des figures de la formation des enseignants. Je salue un parcours exceptionnel qui l’a vu passer d’instituteur à conseiller pédagogique puis formateur avant de diriger le cours normal de Mamoudzou, qui prit ensuite le nom d’institut de formation des maîtres à Dembeni » note le president Ben Issa Ousseni qui évoque « un mot clef dans son parcours : celui de la transmission ».

 

Mayotte est de nouveau en deuil à une heure trouble où le département cherche à mieux canaliser sa jeunesse bien souvent en perdition.

 

Articles associés