septembre 18, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

« Mayotte : non-assistance à île en danger et discrédit de la Ministre »

14h45 :

Capture d’écran 2018-03-07 à 15.08.35Capture d’écran 2018-03-07 à 15.08.35

Le député Mansour Kamardine a rapidement réagi suite à la grande mobilisation du jour. Selon lui, « la réussite de la grande marche pour la paix ayant réuni plusieurs milliers de personnes, arborant des drapeaux tricolores et chantant la Marseillaise marquent la détermination de l’ensemble des forces vives du 101ème département français à se battre pour la paix et le développement économique et social de Mayotte. »

Il ajoute: « Chaque jour qui passe sans réponse du gouvernement nous rapproche du chaos dans le département le plus pauvre de France. Le Gouvernement le sait, il joue avec le feu et il le fait avec les plus faibles. Cette volonté manifeste et méprisante face à un mouvement unitaire sans précédent est ressentie comme de la « non-assistance à île en danger ». Les déclarations de la Ministre des Outre-mer, hier, à l’Assemblée Nationale, ont fini de saper sa crédibilité.

Les élus, maires, conseillers départementaux et parlementaires de Mayotte se sont concertés ses dernières heures. Ils considèrent que le seul interlocuteur crédible est désormais le Premier Ministre, à défaut le Ministre de l’Intérieur dont il demande la venue en urgence à Mayotte.

Nos concitoyens savent ce qu’ils veulent, que Mayotte retrouve sa sérénité et qu’une mise à niveau soit lancée en terme de politique de lutte contre l’immigration clandestine, de sécurité, d’équipements, d’accès aux services de base, de traitements sociaux et de politique éducative. Tout est sur la table, point besoin d’une conférence organisée dans plusieurs mois. Il n’y a plus qu’à définir un agenda de mise à niveau des infrastructures, des services et  politiques publiques. »

Articles associés