Top pub
Top pub

Mansour Kamardine : une loi de programme pour Mayotte en 2019

21h00:

mansour

Communiqué du député Mansour Kamardine

Huit ans après la départementalisation et seize ans après la loi de programme pour l’Outremer de 2003, Mayotte demeure le département français le plus pauvre, celui qui possède les infrastructures les moins développées et les droits sociaux les plus faibles. C’est pourquoi il est nécessaire d’adopter une nouvelle loi de programme pour Mayotte. Depuis des mois, à l’Assemblée Nationale, je demande au gouvernement, en commission des lois, en délégation outremer et en séance publique, la mise en place d’un plan de développement des infrastructures à Mayotte, d’un agenda clair vers l’égalité sociale et d’un planning de rattrapage des dotations aux collectivités territoriales mahoraises.

Je n’ai de cesse, à l’occasion des réunions avec les pouvoirs publics à Mayotte et les entretiens dans les ministères, de rappeler à mes interlocuteurs que les valeurs de la République exigent de répondre favorablement aux demandes d’équipements indispensables au développement durable de Mayotte et d’égalité sociale. L’absence d’une vision globale du gouvernement pour Mayotte est particulièrement évidente dans le plan présenté par le Gouvernement en mai 2018 et dans le livre bleu pour l’Outremer. Pourtant les élus, les acteurs privés et la société civile avaient unanimement demandé la prise en compte de priorités évidentes pour tous en matière d’égalité sociale et d’infrastructures de développement durable.

Nous ne pouvons que constater que le gouvernement botte systématiquement en touche, ne répond pas aux questions posées, met en avant des prétextes pour ne pas avancer, refuse d’inscrire dans le budget de l’Etat les financements nécessaires (voir ci-après les liens internet vers les réponses à certaines de mes interventions). Les derniers exemples en date sont les réponses apportées par le Président de la République lors de la réunion avec les maires d’Outremer vendredi 1er février à l’Elysée : flou sur la piste longue, refus d’accélérer l’agenda vers l’égalité sociale, préalable à la transformation du port en port d’intérêt national, conditionnement du développement de Mayotte au développement des îles voisines. S’il y a beaucoup de déclarations d’amour du gouvernement et de sa majorité pour Mayotte, finalement, il n’y a aucune preuve d’amour.

C’est pourquoi je déposerai prochainement une proposition de loi de programme pour Mayotte. La nécessité d’aider Mayotte a fortement progressé depuis juin 2017 à l’Assemblée Nationale. C’est devenu une évidence pour de nombreux groupes politiques comme en attestent les déclarations récentes d’influents parlementaires comme Jean-Luc Mélenchon et de nombreux collègues de divers bords politiques. Pouvant compter sur le soutien du groupe Les Républicains, ma proposition de loi de programme sera ouverte à tous les groupes de l’Assemblée Nationale. Alors nous aurons la preuve que les déclarations d’intention ne resteront pas lettre morte. Chacun devra prendre ses responsabilités. Ma proposition de loi de programme pour Mayotte sera construite autour de quatre axes:

1.      Un plan de développement des infrastructures (piste longue, 3eme quai au port, mise à niveau du réseau routier, connexion haut débit pour tous, université de plein exercice, IUT, équipements sportifs, etc.) ;

2.      Un agenda clair vers l’égalité sociale (code de la santé et de la sécurité sociale, retraite, famille, handicap, minima sociaux etc.) ;

3.      Un agenda de rattrapage des dotations aux collectivités ;

4.      Un plan d’objectif de préservation de l’environnement (Lagon, biodiversité, connexion à l’assainissement collectif et appui à l’assainissement individuel).

Donnons une chance à nos compatriotes de Mayotte de développer le territoire, donnons un avenir à une jeunesse pleine d’espoir, faisons du 101ème département la porte d’accès de la France et de l’Europe à une partie de monde en pleine expansion./.

Liens vers des réponses du gouvernement à certaines de mes interpellations et demandes :

29 janvier 2019 après-midi en séance publique: Mon annonce à la représentation nationale d’une proposition de loi de programme ouverte à tous les groupes politiques :

http://videos.assemblee-nationale.fr/download.php?downloadFilename=http://an-video.assemblee-nationale.fr/video/mp4/ida/domain1/2019/01/encoder1_20190129145015_1_10582000_10629000.mp4

29 janvier 2019 matin en séance publique : Ma dernière demande au gouvernement de plan de développement durable et d’agenda social :

http://videos.assemblee-nationale.fr/download.php?downloadFilename=http://an-video.assemblee-nationale.fr/video/mp4/ida/domain1/2019/01/encoder1_20190129092219_1_1190000_1604000.mp4

8 novembre 2018 en séance publique: Ma demande au gouvernement de fixation d’un agenda d’alignement pour l’égalité sociale :

http://videos.assemblee-nationale.fr/download.php?downloadFilename=http://an-video.assemblee-nationale.fr/video/mp4/ida/domain1/2018/11/encoder1_20181108145302_1_9977000_10072000.mp4

23 octobre 2018 en commission des lois : Ma demande lors du débat budgétaire à la ministre des Outremer :

http://videos.assemblee-nationale.fr/download.php?downloadFilename=http://an-video.assemblee-nationale.fr/video/mp4/ida/domain1/2018/10/encoder9_20181023165403_1_7156000_7318000.mp4

19 septembre 2018 en délégation outremer : Ma demande au secrétaire d’état au budget de plan de rattrapage dans le budget 2019 pour les équipements, les dotations aux collectivités :

http://videos.assemblee-nationale.fr/download.php?downloadFilename=http://an-video.assemblee-nationale.fr/video/mp4/ida/domain1/2018/09/encoder2_20180919165001_1_3506000_3956000.mp4

Articles associés