Top pub
Top pub

Les transports scolaires sous pression

11h06 :

Bus

Il y a quelques mois, le tribunal administratif de Mamoudzou cassait le marché des transports scolaires, le jugeant inéquitable. Contraint de relancer des appels d’offres, le Conseil départemental a mis en concurrence 4 lots, contre deux auparavant : Grande Terre et Petite Terre.
Cependant, du retard a été pris et l’ouverture des offres sera clôturée le 25 juillet, tandis que le marché remporté par Matis s’arrêtera de facto le 3 août prochain. Si les délais devaient encore s’étirer, le Conseil départemental devrait alors travailler avec des marchés à bons de commande. En mars dernier, FO Transports ne cachait pas son inquiétude quant au maintien des emplois. A ce titre, le syndicat exhorte les autorités à ne pas sous-estimer les coûts et à faire preuve de vigilance quant aux offres trop basses. Le Conseil départemental devra en effet prendre en compte certaines variables comme le carburant, la fréquentation ou les recettes.

Plus d’informations dans l’édition de France Mayotte matin.

Articles associés