février 27, 2021

Top pub
Top pub

Les demandeurs d’asile alertent encore et toujours sur leur situation

22h11 :

Capture d’écran 2020-11-26 à 22.17.02

Depuis cet été les demandeurs d’asile présents à Mayotte interpellent les autorités et réclament des conditions de vie meilleures. Le Maire de Mamoudzou a été sollicité, le Préfet s’est également vu reprocher les délais jugés d’instruction trop long des demandes par les services de l’Etat. En un mot, ces personnes entrées de manière illégale sur le territoire « réclament leurs droits ». Autre coup dur pour eux, l’évacuation des vendeurs à la sauvette de la place de la République et de ses abords a privé ces demandeurs d’asile souvent vendeurs à la sauvette de leurs ressources. Une énorme polémique s’en était suivi sur la création d’espaces dédiés à la vente pour des commerçants en règle. Puis un camp improvisé s’était mis en place à Mamoudzou sorte de témoignage très visible des conditions de vie difficiles de ces familles avec enfants.

Ce matin (jeudi 26 novembre 2020), les demandeurs d’asile ont donc décidé de poursuivre leur mobilisation et de manifester devant les locaux de la Croix Rouge Française pour demander que l’ONG les aide et les accompagne. Ils étaient donc une trentaine devant le local de Passamainty pour manifester et remettre une lettre au directeur de l’association française.

C’est vers 15h30 que la Croix Rouge a reçu une délégation de demandeurs d’asile pour leur expliquer que leur courrier a été transmis aux décideurs de l’institution. Mais pour le moment, pas de solution. Les demandeurs d’asile ont décidé de rester sur place dans l’espoir de recevoir un peu d’aide pour passer la nuit.

Plus d’information dans France Mayotte matin du jour

Articles associés