Top pub
Top pub
Top pub

Les chefs d’entreprise vont, semble t-il, pouvoir dormir tranquille

6h38

pge

Le Président de la République l’a dit, aucune entreprise ne doit faire faillite à cause de la crise sanitaire. Il aura fallu près de 15 jours au Gouvernement pour mettre en ordre de marche cette dynamique. La fin de mois de mars s’annonce très compliquée pour les en-treprises et notamment celles qui ont dû fermer leurs portes à cause du confinement. L’activité partielle peine à se mettre en place et quand il n’y a pas de chiffre d’affaire, payer les salaires est difficile … Le Préfet Jean-François Colombet a été plus qu’alerté par les chambres consulaires et les syndicats par la situation dramatique qui s’annonçait pour les entreprises mahoraises à la veille de l’échéance de la fin de ce mois de mars. Très vite, les uns et les autres se sont mobilisés, des solutions seront mises en place, mais elles ne permettront pas d’assurer la sérénité pour les entreprises et les salariés fin mars, ça risque de coincer.

A lire dans France Mayotte Matin

Articles associés