février 24, 2021

Top pub
Top pub

L’enquête sur l’incendie de Cavani pourrait prendre du temps

Et si l’incendie des locaux du GELIC avait trompé tout le monde, à commencer par le préfet délégué du gouvernement qui a condamné fermement « l’incendie volontaire d’un véhicule banalisé de la police nationale » ?

48 heures après les faits, le parquet dispose pour le moment de peu de certitudes. L’enquête est en cours et aucune hypothèse n’est écartée selon le procureur de la République Yann Le Bris. Volonté de nuire ou accident? Policier visé ? Vengeance dans le cadre privé ? Attaque contre le GELIC et l’État? Mauvais concours de circonstances? Les questions sont nombreuses et ne trouveront sans doute pas de réponses du jour au lendemain.

Le parquet invite d’ailleurs à la patience car il reste encore plusieurs zones d’ombre qui pourraient être levées au fil des témoignages. Quoi qu’il en soit, Jean-François Colombet s’est lui mouillé en annonçant que cette affaire ne ferait que renforcer la volonté d’aller plus vite et plus fort en matière de lutte contre l’immigration clandestine. Et ce avec ou sans locaux…

Articles associés