janvier 25, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Légion d’honneur pour les cadres de la police nationale de Mayotte

La médaille de la Légion d’honneur a été décernée à Jean-Marie Cavier, directeur territorial de la police nationale, et à Jean-Marc Luca, ancien DDSP de Mayotte.

« C’est sûr que l’on est toujours honoré d’avoir une décoration décernée par le président de la République », s’autorise Jean-Marie Cavier, directeur territorial de la police nationale. Il faut dire que l’homme qui dirige cette toute jeune unité est désormais chevalier de la Légion d’honneur. Au même titre que le préfet de Mayotte, l’ancien directeur départemental de la sécurité publique (DDSP). Ainsi que quelques 3884 autres personnes, récompensées par cette prestigieuse médaille en ce 1er janvier. Et notamment pour les services rendus durant la crise sanitaire liée au Covid-19.

Grosse promotion pour la Légion d’honneur

C’est pour cette raison que les cadres de la Direction Territoriale de la Police Nationale (DTPN) ont été honorés. Ils ont rendu un service à l’île en portant la réforme de la DTPN de Mayotte. Le décret du 27 décembre 2019 avait prévu cette dernière. « La création de la DTPN a permis une mutualisation des services, ce qui renforce l’efficacité de la police nationale », déclare Jean-Marie Cavier. « Un gros travail d’organisation a été fait, et toutes les unités ont su travailler ensemble et s’entraider ».

Créée le 1er janvier 2020, la DTPN de Mayotte réunit la sécurité publique, la police aux frontières, le renseignement territorial. Mais aussi les services de recrutement, d’information, de RH et de la gestion des ressources. Toutes ces unités sont désormais un seul Etat-Major, basé à Mamoudzou sur cinq sites. « Cette DTPN est adaptée aux Outre-mer », continue le directeur territorial de la police nationale. « Elle allie deux objectifs : la coordination et la mutualisation des moyens, ainsi que la professionnalisation des agents ». Directement rattachée à la DGPN, la nouvelle organisation a prouvé son efficacité lors de la première crise du Covid, au printemps dernier.

L’antenne mahoraise de la police nationale à l’honneur

« Toutes les filières ont travaillé ensemble, affirme Jean-Marie Cavier. Avec la DTPN, la circulation des informations est plus rapide. De plus, le budget est commun, et le matériel, comme les véhicules, est mutualisé. Nous travaillons tous sous l’autorité du préfet, et je mets en musique ». Le nouveau chevalier de la Légion d’honneur tient aussi à remercier les chefs de toutes les unités, qui ont « tous joué le jeu » pour permettre à la DGTN d’être viable, et rapidement. En effet, les 720 fonctionnaires du service peuvent se targuer d’être très efficaces. La DGTN de Mayotte a de très bons résultats depuis un an, à en croire les dires de son directeur.

Ces honneurs viennent récompenser des efforts intenses et quotidiens de plusieurs mois consentis par les forces de l’ordre à Mayotte. Si leur travail est souvent difficile et parfois terni par des affaires, elles peuvent compter sur le soutien de l’Etat.

Un article d’Axel Nodinot, à retrouver dans le France Mayotte Matin du mardi 5 janvier 2021.

Articles associés