Top pub
Top pub
Top pub

Le test réunionnais Runcov a été utilisé sur 53 passagers revenant de Madagascar

Runcov, test mis en place par les chercheurs réunionnais début février, a été testé pour la première fois ce vendredi 26 mars sur 53 ressortissants français rapatriés de la Grande Île.

C’est une véritable innovation sanitaire qui a été créée dans l’Océan Indien, et dans le département français de La Réunion plus exactement. Le test de dépistage au Covid-19 réunionnais baptisé « Runcov » a été utilisé pour la première fois le vendredi 26 mars, sur 53 passagers français descendant d’un vol de rapatriement en provenance de l’île voisine de Madagascar. Sur cette cinquantaine de personnes, quatre cas positifs au virus ont ainsi été détectés.

Ce nouveau test rapide a été inscrit à la liste officielle des tests au début du mois de février. Baptisé Runcov, il a été développé par le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), en collaboration avec le CHU de la Réunion, l’université de médecine et le CYROI, un dispositif de recherche et d’innovation dans le secteur biomédical.

Détection des variants, résultats en quelques minutes

Le test se fait, comme pour un test antigénique, par le nez. Aucun passage en laboratoire n’est donc nécessaire pour les personnes qui vont se faire dépister de cette façon. Le test Runcov est, selon les premiers résultats, aussi efficace qu’un RT-PCR. Seulement, il ne délivre son résultat qu’en seulement 25 à 30 minutes. Une avancée considérable qui devrait permettre de rendre plus efficaces les dépistages, à la Réunion dans un premier temps. Cerise sur le gâteau, ce nouveau test détecte aussi « l’ensemble des variants ».

Désormais, le Runcov devrait être testé sur des vols reliant Mayotte à La Réunion, mais aussi au départ de La Réunion pour la métropole. Avant, peut-être, de devenir la norme en terme de tests dans les aéroports ?

Articles associés