février 24, 2020

Top pub
Top pub
Top pub

Le SIKA ne répond plus

18h18 :
LOGO-GENDARMERIE-2
Le dimanche 10 mai 2015 à 15h40, le CMS engage la section aérienne de Pamandzi pour un navire commercial qui ne répond pas. Le Navire comorien SIKA en provenance de Madagascar n’a pas rejoint les côtes comoriennes la veille. Ce bâtiment ne devait transporter que du matériel. Un appel annonce 59 personnes à son bord. N’arrivant pas à entrer en contact avec le navire et décelant un éco suspect pouvant correspondre à ce dernier, le CMS engage la section aérienne. Le navire est rapidement repéré à 19 NM des côtes.
La liaison radio étant impossible, le plongeur est déposé sur le navire pour obtenir des informations. Ce dernier est en panne suite à un problème de refroidissement moteur. Un compte rendu est effectué au CMS et l’hélicoptère fait retour.
A 17h05, aux vues des divers éléments recueillis, le CMS anticipe sur un éventuel naufrage où la vie de 59 personnes est maintenant sérieusement engagée et sollicite une nouvelle fois la section aérienne pour déposer un mécanicien de la Marine Nationale et le coordinateur des missions de sauvetage sur le SIKA.
Les deux passagers seront déposés à 17h46. En raison de l’avancée de la nuit aéronautique, la mission de la section aérienne est réduite uniquement à leur dépose sur le navire. Leur récupération sera effectué par un moyen nautique, le « Vétiver » de la Marine Nationale est alors engagé et appareille rapidement.

Articles associés