Top pub
Top pub
Top pub

Le service militaire adapté fête ses 60 ans, et ses 33 ans à Mayotte

Ce dispositif développé dans les territoires ultramarins français a été créé en 1961, et continue de mobiliser des centaines de jeunes, notamment à Mayotte.

Rattaché à l’origine à la Réunion, le SMA a fait ses premiers pas
en 1988 sur l’ile de Mayotte. Il a développé 19 formations dont 18
formations professionnelles et une formation de remobilisation
vers l’emploi. Les jeunes Mahorais recrutés au SMA ont des profils très différents. Une majorité d’entre eux sont en situation d’échec scolaire, sans diplôme, et considèrent le SMA comme l’école de la dernière chance.

Intégrer le RSMA lorsqu’on a entre 18 et 25 ans à Mayotte c’est l’occasion rêvée d’acquérir des connaissances professionnelles qui permettra à cette jeunesse souvent en déshérence sociale de trouver un emploi ou une poursuite de formation sur l’île ou en métropole. L’illettrisme et l’analphabétisme touchent plus de 50% des jeunes qui intègrent une formation au RSMA de Mayotte.

Quelques actions marquantes

En 2018, pour faire face à la déscolarisation grimpante, l’ile est retenue pour expérimenter un nouveau parcours dédié aux mineurs âgés de 16 à 18 ans. Cette demande du Président de la République s’inscrit dans le plan de développement du ministère des Outre-mer. Un parcours citoyen a ainsi été créé au profit d’une quarantaine de jeunes français ou nés à Mayotte de parents étrangers, en cours de naturalisation. Cette expérimentation est aujourd’hui transformée et une troisième promotion a ainsi pu voir le jour en octobre 2020.

Le 2 décembre, le RSMA, qui bénéficie de l’AMPS a créé la première journée de lutte contre les violences faites aux femmes, sous l’impulsion de la psychologue du régiment et avec la participation des institutionnels locaux et de Dominique Voynet, Directrice de l’ARS Mayotte. Le régiment a également participé aux opérations sanitaires de lutte contre la dengue (destruction des foyers de gîte larvaire) et contre la Covid-19 (logistique, hébergement des populations en quatorzaine, patrouilles d’information à la population, distribution de mignardises au personnel soignant du CHU, etc).

Quelques résultats

En 2020, 83% des jeunes volontaires insérés dont 63% avec un emploi durable, 19% avec un emploi de transition et 18% de sorties positives (poursuite de formation). Mayotte est particulière en cela qu’il y a 37,5% d’illettrisme au recrutement, et 22% de jeunes femmes. Près de 8 000 personnes sont passées par le SMA depuis sa création.

Articles associés