octobre 22, 2020

Top pub
Top pub

Le Rassemblement National réagit suite aux agressions des agents municipaux de Mamoudzou

6h02

logo RN

Le Rassemblement National communique par vois de communiqué de presse, il prend part au débat relatif aux vendeurs à la sauvette :

« Le Rassemblement National condamne avec forces les agressions physiques et verbales que subissent la population Mahoraise depuis des années et en particulier celles d’agents de la commune du chef-lieu Mamoudzou.

En prenant cet arrêté interdisant les ventes à la sauvette sur tout le territoire communale que le RN pense que c’est une bonne initiative, vu l’inaction  du préfet, le Maire de Mamoudzou n’a pas mesuré les conséquences qui en découleront.

Le Rassemblement National se pose la question de l’utilité de cet arrêté qui n’a fait qu’exploser la bombe dans la commune.

A-t-il eu l’accord et le soutien du Préfet, délégué du gouvernement ?

A-t-il mesuré les conséquences  sachant que même le préfet possédant toutes les forces de police et gendarmerie n’a pas voulu s’attaquer à ce fléau de vente à la sauvette puis que tous les clandestins illégaux ont été laissés exprès pour pourrir la tranquillité des Mahorais en piétinant les lois de la république.

En effet, le préfet garant de notre sécurité  n’a jamais voulu appliquer la loi N°2011-267 du 14 mars 2011 sur l’interdiction des ventes à la sauvette  puni de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende et par-dessus tout, si celle-ci est accompagnée de voies de fait ou menaces ou lorsqu’elle est commise en réunion, la peine est portée à un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende (art.446-2), ce qui est le cas avec ces clandestins dans toutes les communes de Mayotte.

Comment le Maire ou ces représentants peut-il recevoir des illégaux qui piétinent nos lois pour négocier des places et continuer leur  vente à la sauvette ? ça n’existe nulle part dans un département ou commune de France.

Nous demandons au Maire de Mamoudzou de s’attaquer maintenant  à la démolition des bidonvilles qui dénaturent notre commune en demandant  le concours et mettant le Délégué du gouvernement sous ses responsabilités à l’exemple du terrain Boitrolo.

Le Rassemblement National condamne toute forme de réunion avec des personnes rentrées et occupant illégalement les terrains et place ne leur appartenant pas.

Le Rassemblement National constate avec regret la démission du représentant de l’état face à ses missions régaliennes en abandonnant la population mahoraise ainsi que les élus qui finissent par se prendre en main avec tous les risques comme se faire justice à l’exemple de cet arrêté.

Comment peut-on accepter cette situation, quand le Préfet délégué du gouvernement reconnait que cette bombe explosive qui est l’insécurité est la conséquence directe de cette immigration sachant que c’est lui qui a laissé rentrer cette population clandestine et qui continue à terroriser la population Mahoraise ?

Le Rassemblement National appelle le ministre de l’intérieur voire le premier ministre à prendre ses responsabilités ;

Mayotte mérite d’être traitée comme les autres départements de France et de Navarre. »

Articles associés