septembre 24, 2020

Top pub
Top pub

Le Président du Conseil départemental regrette l’intransigeance des syndicats

22h00:

cd

Par le biais d’un communiqué, le Président du Conseil départemental regrette l’intransigeance des syndicats au sujet du régime indemnitaire. Selon lui, de nombreuses mesures ont été prises pour l’amélioration des conditions des agents, malgré une situation financière fragile et contrainte:

  • la revalorisation en janvier 2017, de l’indexation sur les salaires des agents à 40% , soit une charge supplémentaires sur la masse salariale de 8 millions d’euros ;
  • la mise en place depuis mai 2017, des chèques déjeuners pour l’ensemble du personnel du Conseil départemental, pour un coût estimé en 2017, de 4,6 millions d’euros ;
  • l’adoption en assemblée plénière d’un plan triennal de formation, 2017/ 2019, pour un coût annuel estimé à 3 millions d’euros ;
  • ou encore, le projet à l’étude de la mise en place d’une mutuelle pour les agents en 2018.

Soibahadine Ibrahim Ramadani « appelle solennellement, à la fin de ce mouvement de grève dont les revendications principales sont déjà, pour leur grande majorité, prises en compte par la collectivité et en voie de réalisation. Il demande aux syndicats de faire preuve de civisme et à poursuivre les discussions au sein des instances de dialogue interne pour avancer efficacement sur l’ensemble des sujets qui leurs sont chers.

Il rajoute pour finir, qu’il y a aujourd’hui, un équilibre à trouver entre amélioration des conditions des agents et maîtrise de la masse salariale du Département qui doit maintenant tendre à la stabilisation et ce, pour être au rendez-vous des attentes aussi nombreuses et légitimes des mahorais à notre égard. »

 

Articles associés