Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le président d’IBS présente ses excuses aux Mahorais « pour la gêne occasionnée »

10h45 :

IMG_5451

Dans un communiqué publié hier, le président d’IBS a décidé de présenter ses excuses aux Mahorais alors que l’île a été bloquée toute la matinée hier.

« Cette situation rencontrée aujourd’hui par les salariés d’IBS est inacceptable, elle met en danger plus de 300 personnes directement menacées et notamment celles sur le point de partir à la retraite. Vinci veut les terres d’IBS mais ne veut pas de ses hommes préférant ainsi les sacrifier », a indiqué Théophane Narayanin, le président.

Ci-dessous le communiqué complet : 

Blocages du 6 août 2019

Comme chacun a pu le constater ce mardi 6 août 2019, la situation dans l’île a été particulièrement tendue avec les barrages routiers dressés sur les ronds-points de l’île par les salariés du groupe IBS.
C’est pourquoi, nous tenons à présenter nos plus sincères excuses à l’ensemble de la population mahoraise pour la gêne occasionnée. Nous tenons aussi à remercier l’autorité préfectorale pour la qualité de sa communication en vue de trouver des solutions.
Cette situation rencontrée aujourd’hui par les salariés d’IBS est inacceptable, elle met en danger plus de 300 personnes directement menacées et notamment celles sur le point de partir à la retraite. Vinci veut les terres d’IBS mais ne veut pas de ses hommes préférant ainsi les sacrifier.
A travers cette journée de tensions, chacun a ainsi compris que l’idée des salariés était de réveiller les consciences des uns et des autres et au principal des décideurs politiques et des autorités administratives. Car il s’agit bien là de privilégier l’humain, ces travailleurs et leurs familles, leurs enfants. Il n’était nullement question de prendre l’île en otage.
Aujourd’hui, la population de Mayotte a pris conscience de ce qui se passe. Nous souhaitons donc que tout soit mis en oeuvre pour une médiation avec la préfecture pour traiter de la problématique qui nous oppose à Vinci et ce, pour sortir par le haut de ce dossier, mais aussi pour éviter que la situation actuelle qui est explosive, puisse trouver une solution pacifique tendant au respect de chacun.
La direction du groupe IBS présente une nouvelle fois ses plus sincères excuses à la population et remercie la préfecture pour son engagement dans ce dossier.
Le président
Théophane Narayanin

Articles associés