octobre 24, 2020

Top pub
Top pub

Le Préfet de Mayotte communique sur le rétablissement de l’ordre public à Kaweni et Majicavo

11h11

Police-gyrophare

Après trois nuits de violences urbaines dans les communes de Koungou et de Mamoudzou, le calme a été rétabli le 17 août.
Un déploiement massif des forces de police et de gendarmerie a permis de faire cesser les violences.
La direction territoriale de la police nationale a mobilisé l’ensemble de ses filières: sécurité publique avec les effectifs de la compagnie départementale d’intervention, la brigade anti-criminalité et le groupement de sécurité et de protection, la police aux frontières avec ses deux groupes d’appui opérationnel et la police judiciaire sur le volet des enquêtes. Le Commandement de la gendarmerie
de Mayotte a fait appel à la brigade territoriale de Koungou, au peloton de surveillance et d’intervention, aux escadrons de gendarmes mobiles présents sur le territoire, à sa section aérienne et à l’antenne du GIGN.
Du 13 au 16 août, les forces de sécurité se sont en priorité interposées entre groupes rivaux, dans des conditions d’intervention difficiles et un climat de forte hostilité. Elles sont intervenues en prévention de pillage de commerces et d’autres atteintes aux biens. Elles ont procédé à de nombreux contrôles de zone, en particulier pour sécuriser les axes routiers.
À la suite d’identifications, plusieurs enquêtes sont en cours, dont une pour violences volontaires ayant entraîné la mort. Elles concentrent les efforts de l’ensemble des services d’enquête de la police et de la gendarmerie.
Dès le 14 août, une action de médiation à Kaweni et Majicavo a été engagée par la direction territoriale de la police nationale en lien avec les autorités religieuses, les réservistes civils, les citoyens volontaires et le collectif de lutte contre de la délinquance. Depuis le 17 août, la brigade de prévention de la délinquance juvénile de la gendarmerie se consacre exclusivement à l’apaisement
des tensions dans le quartier de Majicavo-Dubaï.
Depuis la fin des affrontements, les forces de sécurité intérieure, avec les polices municipales, restent fortement mobilisées pour maintenir l’ordre dans les quartiers de Majicavo-Dubaï et de Kaweni.

Articles associés