novembre 23, 2020

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le Petit Dom refuse “une forme de bonne conscience protocolaire ”

121596167_3341870732517490_6754600120191045650_o

7h14. – Le Petit Dom est devenu aujourd’hui un personnage virtuel bien connu des mahorais, qui s’exprime sur les faits de société et dieu sait qu’il sont nombreux.
Il prend à nouveau sa plume qu’il dévoile sur ma toile et revient sur les récents affrontements à Mamoudzou tout en interpellant le préfet, sans agressivité.

“Les forces de l’ordre ont encore une fois fait preuve de leur efficacité en procédant très rapidement aux arrestations des sauvages qui ont de nouveau effrayé notre île ce vendredi. Monsieur le préfet, il vous faut comprendre, et vous devez faire comprendre à nos représentants de métropole, que condamner fermement vous donne sans doute à tous une forme de bonne conscience protocolaire et que cela vous octroie très certainement le sentiment d’être dans la représentation de l’Etat. Mais sachez que NOUS attendons autre chose que des condamnations verbales et des auto-satisfecit qui ne manqueront pas d’arriver ce soir sur Mayotte 1ere…” invective le Petit DOM qui tire ensuite des plans sur a comète et envisage l’avenir.

“Il faut cesser de coller des sparadraps sur cette hémorragie de violence que nous subissons tous et faire preuve d’intelligence et de fermeté à tous les niveaux du pouvoir judiciaire. Mayotte est un département français et ce qui se passe ici est tout bonnement inacceptable ! Ces 3 voyous vont faire 3 ou 4 ans de prison… Et après ? Quid des 1000 autres ? Quid de leur formation de caïds à Majicavo ? Quid de leurs conditions de sortie (anticipée) et de leur ré-intégration dans notre société ? Forces de l’ordre, pouvoir judiciaire et secteur carcéral doivent repenser leurs rôles et leurs fonctions pour ces âmes perdues que nous laissons dans la nature et que nous capturons au compte goutte… Pour les autres, il faut se dépêcher… Parents ! Ecoles ! Collèges ! Lycées ! Maires ! Élus de toutes sortes (qui arborent fièrement leurs beaux titres de présidents en tout genre), ON SE BOUGE !!!” martèle le Petit Dom qui n’a bien évidemment as le ton des bons jours et au final exprime un sentiment commun.

Articles associés