octobre 19, 2020

Top pub
Top pub

Le masque devient obligatoire dans les espaces publics y compris à Mayotte

6h52

118229755_3267862539972147_4569635649688466066_n

La ministre du travail a décidé de rendre le port du masque obligatoire dans les espaces de travail à compter du 1 septembre prochain. Dans ce contexte, le Préfet Colombet vient de décider que le port du masque se-rait obligatoire dans certaines zones de Mayotte. L’état d’urgence sanitaire est toujours de rigueur dans notre département, par ailleurs avec la reprise de l’épidémie sur l’île voisine de La Réunion et en l’absence de tests des voyageurs en provenance de ce département. Alors que l’épidémie est train se réduire à Mayotte, mettre en place des mesures de protection des populations contre la contamination si le virus recommençait à circuler est sûrement de bonne augure.

Ces dispositions prises par le Préfet s’inscrivent dans la perspective du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020. Elles concernent principalement les zones à forte concentration de population où le respect de la distanciation physique ne peut être garanti.

 

Nous devons donc porter un masque de manière obligatoire dès maintenant suivant les indications suivantes :

« Dans l’ensemble des communes, le port du masque devient obligatoire sur la voie publique et dans les lieux ouverts aux publics pour toutes les personnes âgées de onze ans ou plus, dans les zones détaillées ci-dessous :

– une bande de 20 mètres autour des établissements scolaires du premier et second degrés, du lundi au vendredi de 7h30 à 18h00 ;

– une bande de 20 mètres autour des bureaux de poste, du lundi au vendredi de 7h30 à 18h00 ;

– une bande de 20 mètres autour des établissements du CHM, des centres de protection maternelle et infantile et des pharmacies, tous les jours de 7h30 à 18h00 ;

– une bande de 50 mètres autour des gares maritimes, tous les jours de 7h30 à 18h00

– sur les marchés ouverts

Cette liste, qui fera l’objet d’une évaluation régulière, pourra être modifiée ultérieurement. Le préfet fait appel à la vigilance de tous pour prévenir une dégradation de la situation sanitaire et protéger collectivement notre santé. » le Préfet précise que « Tout contrevenant s’expose à la peine d’amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe, soit 135€. »

Articles associés