octobre 31, 2020

Top pub

Le malaise persiste au commissariat

10h54 :
COMMISSERAIT-MDZ(image d’archive)
Le commissariat de police de Mamoudzou est en plein malaise depuis des semaines et les récentes déclarations de la directrice de cabinet de la préfecture, selon lesquelles 7 à 8 patrouilles seraient au quotidien en service sur le terrain, a sans doute contribué à jeter de l’huile sur le feu. Un courrier pourrait être adressé dans les prochains jours au préfet, Seymour Morsy, pour évoquer ces patrouilles fantômes.

“Il suffit que le préfet vienne à l’improviste et demande à voir sur le champ ces patrouilles et il se rendra compte que le compte n’y est pas. Il y en a 2 quand tout va bien et 3 c’est exceptionnel” déclare un policier dépité et sous couvert d’anonymat. Quant aux missions, celles-ci sont devenues de plus en plus compliquées à assurer puisque entre août 2014 et août 2015, les atteintes aux personnes ont augmenté de plus de 100 % !! Qui plus est, entre janvier et juillet 2014, ce sont 723 jours d’arrêts maladie qui ont été constatés au sein de l’hôtel de police contre 2 869 sur la même période en 2015. Y a-t-il un lien entre l’envolée des agressions et les absences des fonctionnaires ? La représentation de l’État devrait être saisie rapidement de la problématique. Pour l’heure, les tensions sont vives et le burn out n’est plus une vision de l’esprit.

Articles associés