janvier 22, 2022

Top pub

Le député Mansour Kamardine réagit aux violences de Koungou

Face aux violences et aux incendies volontaires de lundi 27 septembre en réaction à la reconquête du bidonville « Carobolé », j’encourage l’Etat à accélérer le déguerpissement des squatters et à durcir la répression contre les délinquants !

 

J’encourage les pouvoirs publics à persévérer dans la reconquête des territoires perdus de Mayotte, à accélérer la démolition des bidonvilles et à réprimer fermement les actes de violence commis par des squatteurs sans foi ni loi.

 

Après l’opération réussi de reconquête du quartier « Karo Bwana », dit « Jamaïque », à Koungou, en mars dernier, je salue la détermination du préfet de Mayotte et le professionnalisme des forces de l’ordre pour réintégrer dans la légalité le quartier « Carobolé » sis commune de Koungou.

 

Face à la violence barbare et aux incendies volontaires de la mairie et de la police municipale de Koungou, suite au début des opérations de reconquête du quartier « Carobolé », j’en appelle à la plus grande fermeté et une détermination sans faille.

 

En conséquence, je demande au gouvernement d’envoyer des forces d’appui afin de sécuriser les opérations de reconquête et de garantir leur poursuite. Force doit rester à la loi.

 

Articles associés