décembre 01, 2020

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le Conseil départemental annule les événements programmés jusqu’au 1er décembre

Soibahadine

12h04 – Au surlendemain des annonces faites par le président de la République et de celles du premier ministre Jean Castex à propos de la crise sanitaire liée au Covid-19 qui continue de sévir, le président du Conseil départemental de Mayotte Soibahadine Ibrahim Ramadani a tenu à exprimer le message suivant :

La situation sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 conduit l’exécutif gouvernemental à prendre un certain nombre de mesures importantes dont la plus significative est celle d’un reconfinement en métropole. Nous en prenons acte au regard des enjeux de santé publique qui commandent un esprit d’unité de la part de tous les responsables politiques. Pour l’heure, Mayotte n’est pas concernée par un reconfinement tel qu’il est pratiqué en métropole et je fais toute confiance au Préfet, représentant de l’Etat, avec lequel nous nous sommes entretenus ce vendredi 30 octobre et aux autorités sanitaires pour trouver les mesures les mieux adaptées à la situation spécifique de Mayotte. Comme il l’a fait lors de la 1e vague de l’épidémie, le Conseil départemental prendra toutes ses responsabilités sur un triple front : sanitaire, économique et social et nous serons aux côtés de l’Etat, des autorités pour jouer notre rôle de service public de proximité. D’ores et déjà, nous annulons ou reportons quand c’est possibles les manifestations importantes qui devaient se tenir en présentiel durant cette période (au moins jusqu’au 1er décembre) : Conférence des civilisations du Canal du Mozambique notamment, mais aussi prêt de l’hémicycle aux associations locales (sauf caractère d’urgence) …
Mayotte préside, par ailleurs, les RUP depuis février dernier. Pour la prochaine Conférence des RUP, fin novembre prochain, en lien avec les institutions européennes, les RUP, les 3 Etats membres, nous avions déjà anticipé la situation pour tenir celle-ci en visioconférence, compte tenu des questions stratégiques à traiter avec nos partenaires. Nous allons également restreindre les déplacements et les missions aux nécessités qui seraient urgentes ou ne pourraient être exercées autrement. Nous allons, bien évidemment, porter un effort tout particulier sur l’information et le relais des consignes (gestes barrières, port du masque…) car même en l’absence d’un confinement strict, la situation sanitaire de Mayotte doit être prise très au sérieux. Je réunirai très rapidement le Comité de pilotage Covid-19 du Département pour trouver les meilleures réponses quant à l’organisation du travail départemental dans le respect des intérêts des agents et de la population de Mayotte. En l’état actuel de la situation, il me parait par ailleurs essentiel de préserver l’économie locale déjà durablement affectée par la 1e vague de cette crise et je serais très attentif à ce qu’on n’aggrave pas plus une conjoncture économique et touristique déjà difficile. Dans les jours qui viennent, nous donnerons plus de précisions quant aux mesures et décisions que nous serons amenés à prendre. Mais nous sommes pleinement mobilisés, soucieux de notre rôle de collectivité cheffe de file sur l’île » conclut le président Ramadani, ajoutant « que le Conseil départemental s’associera pleinement à tous les hommages qui seront rendus aux victimes de l’attentat de Nice survenu le 29 octobre, lequel appelle notre condamnation unanime
”.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Articles associés