Top pub
Top pub
Top pub

Le collectif Mayotte en Sousfrance critique l’arrivée du nouveau DTPN, Laurent Simonin

Le collectif souligne le passif de Laurent Simonin, et notamment l’affaire Benalla, et réclame un DTPN sans casier judiciaire et choisi en parti par les élus locaux.

Le communiqué du collectif, que vous pouvez retrouver en intégralité ci-dessous, revient ainsi sur les déboires judiciaires de Laurent Simonin liés à la houleuse affaire Benalla. Abdou-Roihmane Zoubert, président du collectif Mayotte en Sousfrance, y réclame la démission du nouveau directeur territorial de la police national (DTPN), et que son successeur soit aussi désigné par les élus locaux.

Contacté, M. Zoubert estime que le casier judiciaire du nouveau DTPN est « disqualifiant ». « On aurait pu faire mieux que lui, affirme-t-il. D’autres gens ont plus d’expérience et de compétences dans le domaine de la sécurité, pour relever le défi de la délinquance à Mayotte. » Le président du collectif répète ce qui est écrit dans le communiqué : « Mayotte n’est pas un centre de stages ».

Articles associés