septembre 20, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le CODIM n’appelle pas (encore) à la reprise des décasages

16h04:

Codim

Le collectif de défense des intérêts de Mayotte, fait aujourd’hui partie intégrante du Collectif des citoyens de Mayotte. Néanmoins, le CODIM garde son indépendance et vient de le faire savoir à travers un communiqué. En effet, son président a tenu à clarifier la position actuelle du collectif suite à « une rumeur qui a circulé dans le Sud selon laquelle les habitants de Mramadoudou allaient, avec la supposée aide du CODIM, procéder à l’enlèvement du marché illégal installé à Mramadoudou et ensuite procéder au « décasage » de certains immigrés ».

Le CODIM affirme qu’il n’a pas encore fait d’appel au « décasage » et encore moins à Mramadoudou mais que ses membres demeurent néanmoins vigilant et le moment opportun, cet appel pourra être fait à toute la population de Mayotte si « l’Etat continue dans sa lancée actuelle à bafouer les intérêts et la dignité de la population Mahoraise; à ignorer les droits des Mahorais; à orchestrer ainsi sa disparition par la spoliation organisée de ses terres et la colonisation humanitaire que l’Etat organise sur le sol mahorais. »

Articles associés