octobre 21, 2020

Top pub
Top pub

“Le CMEM appelle à passer à l’action !”

delinquance

10h50 – Le Collectif du Monde Économique de Mayotte a été créé il y a près d’un mois maintenant et ce, en réponse à la problématique de l’insécurité. En clair, le patronat s’est uni pour lutter contre la délinquance en se faisant force de propositions.
Il vient à ce titre un communiqué dont l’intitulé est sans équivoque : “sécurité à Mayotte, le CMEM appelle à passer à l’action !”
Les pistes de travail envisagées sont les suivantes et elles tombent sous le sens :
D’où les urgences formulées dès le départ par le CMEM :
– mobiliser les pouvoirs publics sur l’application immédiate de mesures conservatoires pour la sécurisation du territoire,
– une fois le calme revenu, travailler à la mise en œuvre de solutions pérennes pour la sécurisation et le développement du territoire, ainsi que la préservation de l’activité économique.
-Associer le monde économique pour trouver des solutions.
Le CNEM avait ainsi alerté les autorités en expliquant que la délinquance constituait aussi un sérieux frein au développement économique déjà bien mis à mal depuis plusieurs années.
“Les entreprises, commerces, entrepôts, établissements touristiques, ne doivent pas être pris pour cible par des actes particulièrement malveillants, mettant la vie de personnels, clients, familles et la conduite d’activité en danger” martèle le collectif qui reste conscient du contexte de crise de la Covid qui complique encore les choses.
En attendant, le CNEM se félicite d’avoir trouvé, à Paris, un ministère des Outre-mer très à l’écoute lors d’une première rencontre le 10 septembre. Une seconde rencontre, avec le conseiller Sécurité du même ministère, a pu être organisée mardi 22 septembre. Dans cet esprit, le collectif espère s’entretenir avec Sébastien Lecornu le Ministre des Outre-mer à l’occasion de sa venue annoncée à Mayotte, avant la fin de l’année.
Mais le cri d’alerte n’a pas seulement été entendu à Paris, à Mayotte des élus se sont aussi exprimés sur le fait que la lutte contre l’insécurité était à l’heure actuelle, une priorité.
Des Assises de la Sécurité sont annoncées et le CNEM là encore s’en félicite mais il met en doute son efficacité à produire les résultats attendus sans participation et contribution du monde économique et de la société civile.
“Le monde économique a une partie de la solution et la démarche de construction des réponses à apporter au territoire doit inclure la société civile et les entreprises de Mayotte” estime ainsi Marcel Rinaldy, président du collectif.
C’est pourquoi, une nouvelle fois, le CMEM appelle les pouvoirs publics à créer avec les acteurs locaux et dans les plus brefs délais, les conditions de sécurité des personnes et des biens, pour garantir le développement du territoire.

Articles associés