octobre 14, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Laurent Wauquiez en visite hautement politique à Mayotte en mars

09h14 :

Capture d’écran 2018-02-08 à 09.13.34

Collomb a présenté son projet de loi contre l’immigration en France et il a englobé Mayotte dans un cadre national où les spécificités dramatiques du territoire n’ont pas été ni comprises, ni entendues, ou prise en compte.

Le texte sera présenté à l’assemblée nationale dans le courant du mois de mars et devrait faire l’objet des très vives controverses mais aussi de pléthores d’amendements de la part des différents groupes politiques au sein de l’hémicycle et notamment des Républicains.

Le député Mansour Kamardine est à ce titre sur le qui-vive et il devrait aborder ainsi la question du droit du sol entre autres thèmes.

En attendant, le président fraîchement élu des Républicains, Laurent Wauquiez, est annoncé en déplacement à Mayotte en mars ou avril. Il s’agira bien évidemment pour lui d’aller à la rencontre des militants de l’île mais aussi de mesurer les dégâts causés par l’immigration clandestine à Mayotte et dans le cadre des discussions au Parlement.

Mais il devrait selon toute vraisemblance arriver plus tôt en mars, soit quelques jours avant le premier tour des élections législatives partielles qui vont se tenir pour la circonscription 1 les 18 et 25 mars et qui font suite à la décision du conseil constitutionnel du 19 janvier dernier annulant purement et simplement le scrutin de juin dernier, pour bourrage d’urnes…

Le candidat des Républicains Elad Chakrina était allé à sa rencontre à l’occasion de la convention nationale des LR à Paris fin janvier et ils étaient apparus tous deux face à la presse très unis. Le soutien du président Wauquiez à Elad Chakrina ne souffrait donc d’aucune ambiguïté et il apparaît ainsi normal que le patron du parti fasse le voyage pour mener meeting et porter son poulain jusqu’à la gagne d’un deuxième tour.

Car Laurent Wauquiez peut se targuer de la victoire du candidat LR dans le Val-d’oise, ainsi que de celui du territoire de Belfort, mais aussi d’avoir fait reculer La République en Marche, parti auquel la candidate Ramlati Ali appartient. “Jamais deux sans trois” dit le dicton, les Républicains veulent donc se donner toutes les chances de remporter le scrutin mahorais qui s’inviterait ensuite au sein de l’assemblée nationale via la loi immigration avec un groupe encore renforcé.

La visite constituera une première pour le 101ème département dans la mesure où jamais un président des Républicains, voire même de l’UMP à son époque n’avait fait le déplacement pour mobiliser les troupes et affirmer que Mayotte fait partie des priorités et des inquiétudes de la formation politique.
Le coup sera donc aussi bien électoral que médiatique avec un Laurent Wauquiez qui braquera les projecteurs sur le territoire où une nouvelle défaite de LREM pourrait se profiler et où la pression migratoire est sans commune mesure avec le reste de la france. Toute la fermeté du discours du président des Républicains sera alors entendue. Les dates pré- cises de la visite ne sont pas encore livrées. A suivre…

Samuel Boscher – France Mayotte matin

Articles associés