juillet 01, 2022

Top pub
Top pub

La direction de la CSSM évoque la grève de ce jour avec à la clef une sortie de crise…

Les agents de la CSMM étaient en grève ce matin, mais visiblement, les discussions avec la direction ont permis de faire bouger les lignes comme en témoigne le communiqué ci-après.

 

« Le personnel de la CSSM a observé ce jour une grève relative à deux revendications (environ 54% de taux de grévistes). La première revendication, relative à l’augmentation de la valeur du point relève, d’une décision nationale, à l’instar de l’ensemble des organismes de sécurité sociale de l’hexagone et des autres Outre-mers. La 2ème revendication entre dans le champ de compétence de la Direction locale. Il s’agit du versement du 1/10ème de congés. Cet avantage salarial, prévu par la convention collective nationale qui n’est versé qu’à certains salariés éligibles (selon les situations RH) avait effectivement fait l’objet d’un accord du précédent Directeur, mais n’avait pas pu être mis en œuvre pour des raisons techniques. Le droit du travail prévoit une rétroactivité salariale de trois années. Toutefois, au regard des engagements pris par l’employeur dans le passé, la Directrice Générale a accordé ce jour le principe du paiement des éléments de 1/10ème de congés jusqu’en 2013.

La mise en œuvre effective de ce rattrapage salarial étant basée sur des calculs complexes (dont certains seront manuels, la bascule dans un outil informatisé national ne datant que de 2015), il faut noter que la Direction de la CSSM a d’ores et déjà obtenu de la part des Caisses Nationales, des effectifs en CDD, ainsi qu’un appui technique et de formation. Le protocole de sortie de conflit, encore en cours de rédaction ce lundi 13 décembre à 15h, prévoit une suspension du conflit, sous réserve du versement effectif du 1/10ème de congés aux salariés de la CSSM concernés avant le 1er avril 2022 et sous réserve de la prise en charge par l’employeur de la journée de grève. « 

Articles associés