Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

La diplomatie prend souvent de drôles d’angles…

120955004_953662038451751_7933605679051709815_n

14h19 – L’Ambassadrice de France à Moroni, Bassa-Mazzoni a chaleureusement félicité le nouveau Chef de la Diplomatie comorienne Dhoihir Dhoulkamal, celui-là même qui est accusé de fraude à la sécurité sociale en France grâce à une double nationalité (encore une).
“C’est sur un ton jovial et quasi amical que la représentante de la France aux Comores a souhaité la bienvenue au Ministre des Affaires Étrangères. Elle a annoncé qu’il sera très prochainement reçu, à Paris, où il co-présidera avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, le comité de haut niveau, qui fait suite aux accords de juillet 2019 entre Paris et Moroni” indique la presse comorienne. Une gageure avant que toute la lumière be soit faite sur la fraude…
“Normalement, courant novembre, on devrait pouvoir vous accueillir à Paris pour que vous puissiez conduire la délégation comorienne” a indiqué la diplomate.
Loin de la polémique qui entoure sa nomination et les accusations de fraudes aux prestations sociales à La Réunion (ou à Mayotte), l’ambassadrice ne cachait pas sa joie de pouvoir travailler avec Dhoulkamal, qu’elle a qualifié de débutant :
“Monsieur le Ministre, nous sommes très heureux de vous accueillir et l’on vous souhaite bonne chance. Comptez sur nous, pour vous accompagner et vous faciliter votre vie de débutant dans la diplomatie…”
Si cela sera bien vécu par Paris et Moroni, l’affaire fait figure de “bombe”. En effet, comment lutter contre les français et la fraude à l’assurance, quand on accepte les étrangers qui discrimninent la France. La Question se pose, est-il plus français que comorien ?
En ces temps perturbés, la diplomatie semble loin des réalités mahoraises et c’est peut-être là où le bât blesse. Etre aux Comores et ne pas connaître Mayotte… Etre Comorien et vouloir bénéficier des privilèges de la France. Drôle d’équation…

Articles associés