octobre 20, 2020

Top pub
Top pub

La délinquance plus importante en Outre-Mer qu’en métropole, Mayotte mal placée

delinquance

16h29 – Le bilan 2019 de l’insécurité et de la délinquance dressé par le service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) qui a été publié il y a quelques jours montre une relative stabilité de la violence en Outre-mer, toutefois toujours plus élevée que dans l’Hexagone.
Il ressort ainsi que le nombre de victimes de vols avec violence est plus élevé à Mayotte et dans les Antilles que dans l’Hexagone, mais aussi en Guyane où une nette augmentation des faits de vols violents a été enregistrée pour 2019 : 6,5 victimes pour 1000 habitants. Mayotte est par ailleurs le deuxième territoire le plus concerné, malgré une légère baisse sur l’année passée.
Le nombre d’homicides est également beaucoup plus élevé qu’en métropole : en moyenne sur 3 ans (2017-2019), on déplore en métropole 1,3 victime pour 100 000 habitants. Ce ratio est de 3,2 en Polynésie, 4,6 à Mayotte, 5,1 en Martinique, 5,7 en Nouvelle Calédonie, 7,2 à la Guadeloupe, et 10,5 en Guyane. En revanche, La Réunion se situe proche de la moyenne métropolitaine avec un ratio de 2,0 victimes pour 100 000 habitants.
Et le rapport de poursuivre : “en Guyane, à Mayotte et dans les Antilles, le nombre de victimes de vols violents par habitant est nettement plus élevé qu’en métropole.” (…) “Avec une hausse du taux de victimes pour 1 000 habitants, la Guyane est toujours largement en tête en nombre de victimes de vols violents (6,5). Elle est suivie de Mayotte (3,2) pour laquelle le nombre de victimes pour 1 000 habitants baisse légèrement”.

Articles associés