novembre 29, 2022

Top pub
Top pub
Top pub

La COI et l’AFD renouvellent leur partenariat en faveur de la santé publique en Indianocéanie

15h10:

Signature Veille sanitaire 3

Pour la troisième fois, l’Agence française de développement (AFD) appuie l’action de la Commission de l’océan Indien (COI) en faveur de la santé publique en Indianocéanie. Le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien, Hamada Madi, l’Ambassadeur de France à Maurice, Emmanuel Cohet, et le directeur de l’Agence française de développement pour Maurice, les Seychelles et la COI, Matthieu Discour, ont signé le jeudi 14 décembre, à Port-Louis, la Convention de financement d’une troisième phase du projet de veille sanitaire. Montant de l’enveloppe de subvention : 8 millions d’euros, sur cinq ans.

La vulnérabilité des îles face aux risques épidémiques est un motif de préoccupation pour la Commission de l’océan Indien. L’épidémie de chikungunya en 2005-2006 avait montré la nécessité d’une coopération en santé pour mieux prévenir les risques et crises sanitaires. Le nouveau projet Veille sanitaire visera également l’approfondissement et l’amplification des collaborations avec les partenaires techniques de la région, dont le CIRAD, l’Agence régionale de santé océan Indien, l’Institut Pasteur de Madagascar ou encore la Plateforme d’intervention régionale de la Croix-Rouge (PIROI).

L’Ambassadeur de France a, à ce titre, souligné « la contribution de la Région Réunion dont l’engagement financier a permis d’ajouter la dimension “santé animale” à l’intervention régionale, notamment à travers le CIRAD ». À ce jour, 25 épidémiologistes ont été formés grâce à ce partenariat entre la COI et l’AFD, qui a mobilisé au total près de 20 millions d’euros de dons.

Articles associés