septembre 20, 2020

Top pub
Top pub

La CFDT craint pour l’avenir des 141 salariés de la SMART

13h20:

smart

Le 17 octobre dernier, les salariés de la SMART affiliés au syndicat UI CFDT ont été reçus à la préfecture afin de rencontrer la mission interministérielle chargée d’évaluer la situation actuelle au port de Longoni. À cette occasion, les membres de la mission se sont engagés à mettre tout en oeuvre, dès leur retour à Paris, pour que l’État fasse le nécessaire en urgence afin de sauver les 141 emplois du manutentionnaire historique.

En effet, depuis la perte du contrat liant la SMART à la compagnie maritime CMA-CGM, les activités du manutentionnaire ont été réduites. Pour la CFDT, l’arrivée de la société Manu-Port à Longoni n’est ni plus ni moins qu’un abus de position dominante par le délégataire du port MCG.

Néanmoins, au 31 décembre 2017, ce contrat annuel liant Manu-Port à la CMA-CGM prendra fin et sera soumis à renouvellement. Au regard de la procédure de résiliation de la DSP entamée par le conseil départemental et du mécontentement des transitaires par rapport aux délais actuels de livraison, les négociations pourraient très bien permettre à la SMART de récupérer le contrat ou tout au moins une partie de l’activité, liée aux navires de la compagnie marseillaise. À suivre…

communiquè-1communiquè-2

Articles associés