octobre 25, 2020

Top pub
Top pub

Kamardine épinglé par Marianne

mansour kamardine2

En janvier 2018, le journal Marianne révélait qu’une cinquantaine de députés avaient transmis des documents incomplets à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Le magazine « Capital » indiquait hier pour sa part que certains d’entre eux n’ont toujours pas révisé leur déclaration d’intérêts et d’activités.
En effet, depuis l’entrée en vigueur de la loi de 2013 sur la transparence de la vie publique, les députés sont tenus de fournir à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HAPTV) une déclaration de patrimoine, ainsi qu’une déclaration d’intérêts et d’activités, afin de mieux lutter contre les conflits d’intérêts. En janvier 2018, il était ressorti des investigations de Marianne que plusieurs députés s’étaient affranchis de cette obligation légale. Au moins 19 élus des groupes La France insoumise, Nouvelle Gauche, LREM et LR avaient ainsi omis de déclarer une ou plusieurs années de revenus. Quelque 30 députés s’étaient
“Parmi ces élus récalcitrants, le député LR de Mayotte, Mansour Kamardine,fait figure de champion. En dehors de l’emploi de son épouse en tant que secrétaire juridique et de la mention d’un de ses quatre collaborateurs parlementaires, la déclaration d’intérêts et d’activités de l’élu d’Outre-mer est toujours vide, relève Capital. Même hic du côté du député LR Eric Ciotti, dont la déclaration reste vierge de toute mention de ses fonctions à l’Assemblée sous la précédente mandature” indique Marianne.

Articles associés