janvier 19, 2017

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Hip Hop Evolution commence le show 2017

15857303_749010431922254_935560852_o

 A l’occasion de son voulé annuel, les jeunes d’Hip Hop Evolution ont présenté un premier spectacle.

 

Vendredi dernier, une centaine de danseuses et danseurs de Mayotte s’est rassemblée pour le traditionnel voulé annuel de l’association Hip Hop évolution sur la plage d’Ambato à M’tsagamougi. Aux alentours de 16h, 14 jeunes danseurs/euses ont présenté la pièce « Etant donné la conjoncture actuelle » de Laura Scozzi. Cette pièce aux chorégraphies presque qu’hilarantes met en scène la culture d’entreprise et le quotidien des employés du secteur de la banque. Parfois impulsive, cette représentation a pris à contre-courant de nombreux stéréotypes de genre. Cette œuvre datant de 1999 a été joué par 14 danseurs/euses, sélectionnés dans le cadre de Street Dancers Show. Il n’aura fallu que 15 jours à la chorégraphe Elena Bertuzzi pour reconstruire cette chorégraphie, au prix d’un travail intense, pouvant s’entraîner jusqu’à 10h par jour.

Au delà du spectacle artistique proposé, la danse est un moyen pour les jeunes d’acquérir une certaine rigueur et persévérance. Ces valeurs, si chères au président de l’association Haribou Abdallah, récemment décoré au titre de Chevalier des arts et des lettres par le Préfet de Mayotte, sont « l’âme de l’association ». Fier de voir le résultat d’autant de travail, Abdallah Haribou salue ses « jeunes enfants » et contemple avec émerveillement le résultat de tant de travail « derrière l’aspect de la danse, ce que l’on veut créer dans notre association c’est surtout de la valeur sociale pour le futur de nos jeunes. Mine de rien, on les force à suivre un rythme intense de préparation et de répétition. Pour eux, la ponctualité et un haut niveau d’exigences sont primordiaux. Notre but n’est pas forcément d’en faire des danseurs professionnels. Si c’est le cas pour certains, c’est parfait. Mais nous on veut surtout leur donner une structure de vie et d’échange pour qu’ils s’épanouissent et se responsabilisent. Dans la vie, la rigueur qu’ils auront acquise à travers les projets d’Hip Hop Evolution comme la présentation d’aujourd’hui leur servira plus tard pour leurs comportements sociaux au quotidien et surtout dans la vie professionnelle ». Et ce spectacle était particulièrement adaptée aux problématiques contemporaines de ces jeunes, comme le dit la chorégraphe italienne « lorsque cette pièce a été créé, elle correspondait parfaitement au climat socio-professionnel de l’époque. Aujourd’hui, c’est au climat mahorais qu’elle correspond, d’où notre choix de se porter sur cette œuvre plutôt qu’une autre. J’ai juste modifié la composition des danseurs pour permettre une mixité parfaite et joué sur les stéréotypes et le machisme durant la pièce ».

Après cette première présentation, le prochain rendez vous de nos danseurs locaux aura lieu en mars à l’occasion de la 3ème édition du festival HHE au cours duquel d’autres spectacles produits par Hip Hop évolution « Outoungou » et « Walé » seront également présentés pour la première fois, mais également des spectacles d’autres compagnies de danse de Mayotte, des Comores et de la Réunion. Après cela, ils présenteront « Etant donné la conjoncture actuelle » le 20 et 21 mai 2017 à Marseille avec tous les autres spectacles du dispositif Danse en Répertoire et en Amateurs du CND (Centre National de la Danse) dans lequel fait partie ce spectacle.

Cette année encore, l’association semble partie pour de grands projets. Déjà, de décembre 2016 à janvier 2017, l’association a opéré plus de 7 actions différentes et touchée plus de 300 jeunes. L’opération « Ousiriyé » avec Street Art Sans Frontière et Stéréophonk est probablement la plus marquante de ces derniers temps. Celle-ci a consisté à « l’habillage urbain et poétique » de Kawéni à M’tsapéré, en passant par Cavani et M’gombani. Par des peintures, notamment le long d’escaliers ou de murs, l’association a complétement changé le paysage urbain pour le rendre plus doux et enfantin. Elle a également relancé pour la troisième année consécutive la tournée des scènes ouvertes de Street Dancers Show dans toutes les communes de l’île.

La collaboration de Hip Hop évolution au projet de série tv « Limbala » portée par l’association WAN, est également une belle opportunité pour les danseuses et danseurs de Mayotte de découvrir un nouvel espace d’expression artistique tout en s’ouvrant au monde du théâtre et du cinéma. Le trio Hip Hop Evolution, Mlézi et la Cie Tzé Za travaillera d’arrache pied cette année pour une production de mini spectacles vivants diffusés lors du festival Hip Hop Evolution avant le tournage de la série tv courant 2017.

Ainsi, pour une nouvelle année, l’association Hip Hop Evolution continuera son travail de soutien et d’accompagnement aux danseurs de Mayotte qui tend à s’ouvrir à d’autres styles de danse comme par exemple la danse contemporaine et la danse traditionnelle. Les qualifications Mayotte de Battle of the year et le centre de formation Vagabond Lab resteront les moments forts 2017 à suivre !

Projet Street Art « Ousiriyé »
street-art-01

street-art-04

Tournée Street Dancers Show
sds

sds-03

Ateliers de danse pour le développement de la pratique féminine
bgirls

L’organisation de Battles toute l’année
battle-02

Articles associés