janvier 16, 2019

Top pub
Top pub
Top pub

Fièvre de la Vallée du Rift à Mayotte

chm-mayotte

10H15

Le 4 janvier 2019, les autorités sanitaires françaises ont notifié cinq cas autochtones de FVR, Fièvre de la Vallée du Rift, diagnostiqués au cours des dernières semaines.

Tous les cas ont été biologiquement confirmés. Ce sont les premiers cas humains notifiés à Mayotte depuis plusieurs années. Les dates d’apparition des symptômes vont du 22 novembre au 31 décembre 2018. Pour mémoire, la fièvre de la vallée du Rift affecte différentes espèces animales (buffles, chameaux, bovins, caprins et moutons) et peut être transmise à l’homme, soit par contact direct avec le sang ou les fluides corporels animaux lors de l’abattage ou de l’ingestion de viande ou de lait d’animaux contaminés ; soit indirectement par des piqûres d’arthropodes, en particulier, celles des moustiques.

Selon certaines études menées entre 2008 et 2012, la séroprévalence de la fièvre de la vallée du Rift chez les ruminants à Mayotte varie d’une région à l’autre. Cependant, certaines régions ont une séroprévalence supérieure à 20 %. Chez l’homme, les symptômes les plus fréquents sont ceux d’un syndrome pseudo-grippal pour une durée de 4 à 7 jours. Rares sont les complications, il n’y a donc pas de quoi s’alarmer.

Articles associés