juillet 10, 2020

Top pub
Top pub
Top pub

Elad Chakrina monte au créneau

eladchakrinaOK

Le maire de Tarbes Gérard Trémège s’est excusé pour avoir assimilé les Mahorais à la population étrangère sur le territoire de sa commune. Mais cela ne suffit pas pour >>Maître Elad Chakrina qui lui adresse un rappel à la loi.

“Monsieur le Maire,
Vos propos sur les Mahorais qui apportent la pauvreté dans votre ville sont indignes d’un élu de la République. En droit pénal, cela pourrait même être considéré comme une incitation à la haine raciale, peine prévue d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende par l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881.
Vous faites amende honorable en vous excusant, mais le mal est fait. Quel regard vont avoir nos compatriotes de métropole sur la communauté mahoraise déjà fragilisée par la précarité ?
Pensez-vous que les questions d’intégration et de lutte contre la pauvreté se résolvent en stigmatisant une communauté déjà en souffrance et contrainte de venir en France hexagonale pour de meilleures soins et d’éducations pour leurs enfants ?
Non Monsieur. Il ne vous est pas permis de parler ainsi de citoyens français comme vous et moi. Si vous n’aimez pas la pauvreté, alors contribuez à créer des emplois qui embaucheront nos jeunes qui ne demandent qu’à travailler et non à être stigmatisés par des remarques racistes.
Elad Chakrina
Avocat au Barreau de Paris

Articles associés