Top pub
Top pub

Destruction de 80 cases installées illégalement à Hajangoua

Ce matin a eu lieu la destruction de dizaines de cases qui n’avaient ni droit ni titre dans la commune de Hajangoua. D’autres décasages sont prévus.

Défini par le préfet de Mayotte, le programme de destruction de cases en tôle installées illégalement s’est poursuivi ce matin à Dembéni. Dans le village de Hajangoua plus précisément. Avec la démolition de près de 80 cases construites sans droit ni titre sur des terrains appartenant à la commune.

Chaque occupant a fait l’objet d’une enquête sociale préalable. Elle a été diligentée par les services de la Direction de la Cohésion Sociale (DCS) et de l’Association pour la condition féminine et l’aide aux victimes (ACFAV). Elle s’est d’ailleurs vue proposer, dès lors qu’il était français ou en situation régulière, une solution de relogement temporaire. Quatre ménages ont accepté cette offre. Par ailleurs, les forces de l’ordre ont interpellé 21 étrangers en situation irrégulière. Ils les ont placés en Centre de rétention administrative pour être éloignés.

La situation de Mayotte en matière d’insalubrité, d’habitat illégal et indigne présente une gravité et une acuité particulières. D’autres opérations de démolitions d’habitations illégales se dérouleront donc prochainement.

Articles associés