janvier 26, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

La dernière barge part plus tôt, les usagers restent à Petite Terre

Lundi soir, des personnes ont passé la nuit à Petite Terre car la dernière barge était partie plus tôt à cause d’une traversée urgente d’ambulance.

Sur les réseaux sociaux, la colère gronde. Lundi soir, la dernière barge reliant Petite Terre à Grande Terre devait partir à 23 heures, comme d’habitude. Cependant, un transfert urgent d’ambulance a précipité son départ, aux alentours de 22h40. Ainsi, les derniers venus peu avant 23 heures ont eu une mauvaise surprise.

« Quelque chose n’a pas fonctionné, reconnaît-on chez le STM. Nous sommes contraints de céder aux demandes de traversées d’ambulances, mais l’obligation de service pour les dernières personnes n’a pas été respectée. » Lundi, la soirée a été particulièrement chamboulée dans les deux sens. Plusieurs traversées d’ambulances ont influé sur le trafic des barges. C’est peut-être pour cette raison que l’équipage de la dernière barge venant de Mamoudzou a refusé de refaire un dernier aller-retour.

En effet, des « oubliés » de la barge de 22h40 ont tenté d’intercepter celle qui venait de Grande Terre. Ils se sont donc rendus au quai Ballou pour leur demander de rentrer chez eux. L’un de leurs scooters avait déjà une roue sur la plateforme d’embarquement. Néanmoins, le commandant de la barge décide de repartir, manquant de renverser le véhicule et son usager avec.

Une histoire rocambolesque qui n’aurait pas dû arriver, selon la direction du STM. « On tente de mettre au clair ce qu’il s’est passé. Les personnes ayant débarqué sur le quai Ballou ont considéré avoir fini leur service. » Le Service de Transport Maritime a été en contact avec les oubliés. Ces derniers envisagent de porter plainte.

Articles associés