octobre 23, 2020

Top pub
Top pub

Décès de Jack Pass : de nombreuses marques d’affection pour cet homme qui aimait Mayotte

20h11

 

Brèves Jack Passe

« Jack Pass, un homme de poisson qui avait les pieds sur terre »

Le parc naturel marin a  tenu à rendre un dernier hommage à Jack Pass au lendemain de l’annonce de sa disparition des suites d’une longue maladie.

« Jack Pass a quitté ce monde et ses océans, laissant un héritage de couleur bleu à toute une génération mahoraise. Le Parc naturel marin de Mayotte tient à rendre hommage à cet amoureux des fonds marins, acteur de paix et créateur de liens entre la jeunesse mahoraise et la mer, » écrit notamment le PNM. Pour rappel, Jack Pass siégeait au conseil de gestion du Parc naturel marin de Mayotte, depuis sa création.

De son côté, l’agence Angalia a tenu à saluer le fondateur de la course de pneus. Le 14 juillet 1984, Jack Pass organisait la première compétition de Course de Pneus à Mamoudzou. Onze ans plus tard, le Festival de lImage Sous-Marine de Mayotte voyait le jour. L’agence dirigée par Laurent Mounier est aujourd’hui à la tête de ces deux événements qu’elle organise. Le directeur a ainsi voulu écrire ces quelques mots pour son ami: « A travers ces deux événements, toi, le professeur d’EPS et le plongeur/apnéiste tu as mis tout ton cœur, toute ton énergie, toute ta passion, toutes tes convictions. Tu resteras à jamais le père de la Course de pneus, le père de milliers d’enfants à qui tu as pu redonner le sourire. Le père des passionnés de la mer mais aussi des novices à qui tu as donné l’envie de connaître, de partager et de s’impliquer. Amoureux de Mayotte, tu étais aussi son ambassadeur dans le monde participant à son rayonnement. »

 Du côté des institutionnels, là aussi de nombreux messages ont été envoyés. Le maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaïla, ainsi que l’ensemble des conseillers municipaux ont présenté leurs condoléances les plus attristées à la famille et aux proches de Jack Pass. « Tout Mayotte est en deuil et nous nous devons d’honorer la mémoire de ce grand homme, tombé amoureux de notre île dès son arrivée en tant que professeur de sport au début des années 80 », est-il possible de lire dans un communiqué.

Le président du conseil départemental Soibahadine Ibrahim Ramadani a lui fait part de sa tristesse et de son émotion en apprenant le décès de Jack Pass. »L’unanimité des réactions témoigne mieux que des mots de l’attachement qui existait sur l’ile vis à vis de cette personnalité qui côtoya des dizaines et des dizaines de collégiens et de lycéens. Cet enseignant du sport laisse le souvenir d’un pédagogue attaché aux valeurs du sport et à leur transmission ».

Le préfet a également lancé ces quelques mots:  » Cet enseignant a marqué de son empreinte notre département. Attaché aux valeurs sportives, il aura su transmettre humblement son amour du sport à de nombreuses générations et en particulier à la jeunesse mahoraise ».

Articles associés