octobre 22, 2020

Top pub
Top pub

Daniel Zaïdani dit “oui” à un bilan de la départementalisation

zaidani

14h00 – Lors de son intervention le 15 septembre dernier à l’Assemblée Nationale, Sébastien Lecornu, Ministre des Outre-Mer, a insisté sur la nécessité “de dresser sereinement, calmement, tranquillement un premier bilan sur les dix ans de la départementalisation de Mayotte”…
Daniel Zaïdani, actuel conseiller départemental de Pamandzi et ancien président du conseil général saisit la balle au bond et soutient la démarche qu’il juge indispensable “pour améliorer et accélérer le processus actuel”.
Il revient alors à travers un courrier adressé au préfet, sur les lois qui ont institué Mayotte département-région à assemblée unique.
“Cela fait près de 10 ans maintenant que nous avons changé de statut. Il me semble donc opportun de faire un bilan de la départementalisation en cours afin de mettre en lumière le chemin parcouru et de déterminer les points de blocage et les forces de freins au bon achèvement à la Départementalisation et à la Régionalisation” indique t-il.
L’objectif selon lui est de fixer un calendrier travail “pour atteindre enfin l’égalité réelle tant sur le plan financier, humain que législatif, en particulier dans les domaines régis encore par le principe de la spécificité législative à savoir le droit social, le droit du foncier, le droit du travail, le droit de la sécurité sociale et les conditions d’entrée et de séjours des étrangers”.
L’élu vise l’égalité sociale tout en expliquant que le toilettage institutionnel n’est pas nécessaire et qu’il est plus important de restaurer “un dialogue constructif entre les élus de Mayotte et le gouvernement”.
Il propose encore des pistes de travail en ce sens, en sollicitant la saisine du conseil départemental pour avis avant de prendre des ordonnances ou décrets. Avis qui depuis des années n’est pas suivi ou alors est sollicité bien trop tard.
“Monsieur le Préfet, il est impératif pour clore, dans un délai raisonnable, la construction du 101ème Département par le rattrapage sur l’identité législative, de dresser, dans un dialogue franc et honnête avec les élus locaux, ce premier bilan des dix ans de la départementalisation de Mayotte” conclut Daniel Zaïdani.

Articles associés