février 21, 2020

Top pub
Top pub
Top pub

Culture : Chirongui inaugure son nouveau centre culturel « multi-fonction »

07h31 :

Pôle 05

Le Pôle Culturel Abaine Madi Dzoudzou de Chirongui a été inauguré ce samedi 18 janvier par la Maire Hanima Ibrahima Jouawou, en présence de conseillers départementaux, du recteur, du secrétaire général de la préfecture, de nombreux élus mais également d’une foule venue nombreuse. Après 10 ans, le projet qui aura couté 4,5 millions d’euros va ouvrir ses portes au public dès le 1er février prochain. Ce centre multi-fonction possède notamment une salle de cinéma équipée en 3D, permettant d’offrir des films dès leur sortie au niveau national.

Pôle 08

Le projet de Pôle Culturel Abaine Madi Dzoudzou a vu le jour en 2008. Néanmoins, il aura fallu attendre 2011 pour avoir les premiers financements et 2014 pour le début des travaux. Samedi, des dizaines d’officiels mais également de citoyens lambdas étaient présents pour l’inauguration du complexe flambant neuf. Après un accueil du public, les officiels ont pris la parole, la maire de Chirongui en tête. Selon Hanima Ibrahima, « Ça y est, c’est la salle de cinéma de Mayotte équipée en 3D. À partir du 1er février, nous serons en capacité de vous offrir du cinéma en direct. Dès qu’un film sortira à Paris, il sortira également ici. Nous allons offrir 3 semaines par mois de cinéma et une semaine de spectacle. À l’ouverture, on commence par la semaine de spectacle. Un peu de patience, en février on y est. »

Pole 01

Un ouf de soulagement après des années d’attente. Pour Ismaïla Mderemane Saheva, adjoint au maire de Chirongui et président de l’inter-communalité du Sud, « c’est un combat de 10 ans qui s’achève. Il aura fallu deux mandats et la continuité que cela permet pour que ce centre voit le jour ». Un centre qui fait la fierté de la commune, et no- tamment de la population de Chirongui. « On sent l’engouement de la population, leur fierté, leur gratitude envers la commune d’avoir pu réaliser cet équipement. Aujourd’hui, Chirongui prend son rôle de ville centre du Sud, de carrefour du sud. Ce n’est plus un vain mot, c’est devenu une réalité », assure le président de la communauté de commune. Pour Ismaïla Mderemane Saheva, cette fierté dépasse même les frontières de la commune. C’est tout Mayotte aujourd’hui qui peut se réjouir de l’ouverture d’un tel centre : « Ce projet représente un rayonnement pour le sud, pour Mayotte, au niveau du canal de Mozambique voire même au niveau international. C’est un équipement capable d’accueillir tout type de manifestation. » Principal atout du complexe, cette polyvalence voulue par l’équipe municipale. Selon la maire, « Nous aurons effectivement un peu de tout dans ce centre. Du cirque, des concerts, du théâtre, de la danse. On a fait en sorte que cette salle puisse accueillir tout genre de spectacle. Cela nous man- quait. Et comme je l’ai toujours dit, il nous fallait une salle multi-fonctionnelle et adaptée. » À ce titre, la salle de cinéma de 198 places dispose de 4 sièges pour des personnes à mobilité réduite.

Pôle 2

Samedi, cette journée de fête s’est poursuivie dans l’après-midi avec des animations, des ateliers et des projections cinéma. En soirée, la mairie avait prévu une nuit de la lecture jusqu’à 19h. Passée cette heure, les contes ont laissé place à un concert avec Mikidache, Komo et Diho. Trois artistes emblématiques de l’île qui n’ont pu que se féliciter de disposer enfin d’une salle de spectacle digne de ce nom.

Pierre Bellusci pour France Mayotte matin du 20 janvier 2020

Articles associés