janvier 28, 2021

Top pub
Top pub

Le CUFR annonce son agenda culturel pour 2021

En 2021, l’agenda du CUFR annonce une programmation dense et intéressante.

Si l’année dernière était lourdement marquée par les annulations au gré de la crise sanitaire, le pôle culturel est de retour avec une équipe renforcée et entend bien inverser la tendance, bien que le programme reste invariablement soumis aux aléas de la pandémie. Spectacles vivants, conférences passionnantes, ateliers de danse et de cinéma… L’agenda est chargé !

La nouvelle saison du CUFR s’ouvrira autant en culture qu’en enseignements avec de nombreuses conférences instructives et passionnantes. Dès le 15 janvier prochain aura lieu une conférence sur l’écotoxicologie : « Les sargasses, arsenic et vieilles querelles », suivi le 22 janvier d’une conférence sur le thème « Théâtre et cinéma, complicité ou rivalité ? ». Puis le 5 février, un sujet brûlant qui devrait susciter des passions : « Religion, politique et tradition : le peuple mahorais sous domination ? Une approche critique ».

S’ensuivront ainsi une conférence sur l’édition en Afrique, une présentation sur la nouvelle-Calédonie, institutions et politique, sur l’anthropologie de l’image, une présentation de l’action des naturalistes à Saziley sur la protection des tortues, sur « les écritures plurilingues à Mayotte, graphies d’hier et d’aujourd’hui »…Ou encore sur deux sujets dont la conciliation est improbable mais sûrement des plus intéressantes : « Tolkien et l’écologie. ».

Le théâtre sera aussi au rendez-vous avec des séances de pratique théâtrale chaque vendredi de 11h à 14h préfigurant du futur DU du CUFR, assurées par le comédien professionnel Thomas Bréant de la Cie stratagème ; 
Ou encore un atelier théâtre, aux mêmes heures, animé par le comédien Hervé Herelle, qui fait régulièrement parler de lui au pôle culturel de Chirongui.
Le cinéma est également de mise avec un atelier pour découvrir le monde de l’audiovisuel et participer à de nombreux projets et festivals, etc. La danse n’a pas non plus été oubliée par ce programme chargé : atelier mbiwis et 
danses mahoraises, ou encore danses afro ; mais aussi les 26 février et 30 avril des sessions « Instant Secret Danse » sur une idée d’Hip Hop Evolution ; proposant un atelier d’initiation et un spectacle ouvert à tous, lequel sera suivi d’un temps d’échange avec le public sur le thème de la pratique artistique…

Cette année encore, la saison sera également marquée par de nombreuses actions culturelles, à l’instar du prix du roman des étudiants France Culture, ou encore la remise des prix des fameuses 48heures smartphone, et de nombreuses masterclass, et plusieurs spectacles vivants… De nombreux projets et multiples actions culturelles qui attestent d’une réelle volonté de voir cette culture à l’agonie repartir de plus belle. Bien sûr, tout ces plans restent assujettis à l’évolution de la situation sanitaire dans l’île au lagon, et de nouvelles annulations restent possibles. A suivre attentivement, donc…

Un article de Mathieu Janvier, à retrouver dans le France Mayotte matin du mardi 12 janvier.

Articles associés