janvier 26, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Bienvenue à la Communauté d’agglomérations du Nord de Mayotte

La Communauté d’agglomérations du Nord de Mayotte (CANM) remplace la Communautés de Communes du Nord, grâce au président Bamcolo.

Elle n’avait pas pu voir le jour lors de la précédente mandature pour des raisons de divergences irréconciliables entre les maires des communes la composant. Le renouvellement des exécutifs à la faveur des élections municipales de juin dernier a permis de clarifier la donne. Koungou récupère la présidence comme elle l’avait exigée dès la création de l’intercommunalité.

La seconde commune de Mayotte est en effet celle qui contribue majoritairement au budget de la structure. En tout cas au regard de son nombre d’habitants. Il est alors logique pour le maire de récupérer le poste de Président. Ce ne fut pas possible lors du dernier mandat, ça l’est aujourd’hui : Le Maire de Koungou est aussi le Président de l’intercommunalité du Nord.

CANM : Communauté d’agglomérations du Nord de Mayotte

C’est une décision qui était apparue irresponsable aux yeux de bons nombres d’observateurs lors de la précédente mandature. Mais qui devient logique lorsque l’on voit la situation de la Cadema. Dembeni, à la faveur d’un « putsch », a pu ravir à Ambdilwahedou Soumaila, le maire de Mamoudzou, la Présidence. Les modes de gestion mis en place depuis lors par le Président Rachadi ne conviennent pas à Mamoudzou.

Celle-ci n’entend pas financer des projets qu’elle ne cautionne pas ou qui ne servent pas les intérêts du chef-lieu. Le Caribus a, à ce titre, du plomb dans l’aile… Faute de possibilité de s’entendre, Mamoudzou a demandé la dissolution de l’intercommunalité. L’interco du Nord a connu une situation analogue : le plus gros financeur voulait diriger la manœuvre… Il aura laissé passer un mandat mais aura obtenu gain de cause. La commune de Koungou, majoritaire en sièges et en financement, a placé l’un des siens au poste de premier magistrat de la structure.

Très discret depuis le début de cette mandature, le Président Bamcolo vient de prendre avec le conseil communautaire une décision majeure. L’intercommunalité est devenue une communauté d’agglomération. Ce qui implique deux choses : une dotation de l’Etat plus significative pour financer des projets, et la possibilité de disposer de compétences plus nombreuses. La stratégie est claire : désenclaver les communes du Nord et développer le port de Longoni.

Bamcolo à sa tête

La communauté d’agglomération, forte de ses nouvelles compétences, va donc pouvoir s’imposer dans les négociations relatives à l’évolution du statut du port et permettre son extension aux entreprises mahoraises. Tout en développant Dzoumogné dans le contexte du projet gazier, les besoins seront très importants. 2021 sera une année hautement stratégique pour la nouvelle entité et pour son président. La faiblesse relative de la Cadema devrait aussi aider le Président Bamcolo à pousser les dossiers de l’interco du Nord, qui a un peu de retard à rattraper.

Un article d’Anne Constance Onghéna à retrouver dans le France Mayotte Matin du mercredi 30 décembre 2020.

Articles associés