Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Chirongui : les habitants n’en peuvent plus de la prostitution et de ses conséquences au quotidien

Depuis quelques temps la prostitution s’est étendue à la ville de Chirongui. Les habitants ont exprimé leur malaise et la commune a pris plusieurs arrêtés pour interdire la pratique. Force est de constater que pour l’instant elle perdure…

Le comité villageois de Chirongui est tous les soirs ainsi qu’une partie de la nuit en patrouille sur la portion de route où la prostitution est constatée. Selon les membres de l’association, les pratiques de prostitution sont observées dans la commune de la station-service à côté de Banga Bé jusqu’au lycée Tani Malandy. Cette route est aussi empruntée par les parents qui accompagnent leurs enfants à l’école tous les jours. L’une des responsables de l’association raconte qu’un petit garçon de 5 ans a ramassé sur le sol un préservatif usagé et l’a porté à sa bouche. Les parents sont tous très inquiets et disent ne plus pouvoir lâcher la main de leur enfant. Ils racontent que les actes de prostitution se perpétuent au vu de tous sur la route, dans les voitures et à peine cachés. Plusieurs enfants ont été témoins du « spectacle ». Le comité villageois demande aux élus de Chirongui de faire appliquer l’arrêté qui interdit les pratiques de prostitution.

Selon les membres de l’association qui sont sur le terrain tous les jours, le samedi les femmes qui font commerce de leur corps sont environ une cinquantaine et elles enchaînent les passes toute la nuit. En semaine, elles sont environ une quinzaine. Le comité villageois en appelle aux autorités pour ramener la tranquillité dans la commune.

Anne Constance Onghéna
Article paru dans France Mayotte matin Lundi 16 mai 2022

Articles associés