octobre 17, 2019

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Cette vie si chère en Outre-Mer

panier-supermarche-pictogramme-epicerie_1284-11697

8h47 – L’Autorité de la concurrence dans son avis rendu en juillet 2019, est formelle : “de manière générale, les données disponibles font apparaître la persistance d’écarts de prix significatifs entre les DROM et la métropole, même si les conclusions diffèrent selon les produits et les territoires concernés”.
Les prix à la consommation sont ainsi entre 7 % et 12,5 % plus élevés selon que l’on se trouve en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à La Réunion ou à Mayotte. Des pourcentages obtenus en se basant sur les dernières données de l’INSEE, datant de 2015.

C’est sur l’alimentation que les écarts sont les plus importants entre l’hexagone  et les DROM. La différence est  en moyenne de 28 % à 38% selon le territoire.

De ce manière, un ménage mahorais achète son panier habituel plus de 45 % plus cher que s’il le faisait en métropole.

Mais encore, un produit dont le prix d’achat dans l’hexagone peut voir son prix multiplié par quatre à la revente Outre-mer. L’autorité de la concurrence a fait un comparatif avec une bouteille d’eau minérale. Arrivée à destination, le prix de la bouteille d’eau est multiplié par 4,07. Comme quoi, l’eau c’est la vie, mais il faut y mettre le prix en Outre-Mer…

Articles associés